M6 et TF1 remettent le couvert sur la VoD

Marketing

Netflix prêt à poser ses valises en Europe, les partenariats de circonstance se multiplient pour tenter de devancer le groupe américain. TF1 et M6 prépareraient ainsi leur propre offre SVoD.

TF1 et M6 envisagent une alliance de circonstance pour mieux préparer la chevauchée européenne de Netflix. Il en résulterait des formules de vidéo à la demande par abonnement (SVoD -Subscription Video on Demand), sonnant le glas du paiement à l’acte.

Encore au stade des pourparlers, les deux parties n’ont pas souhaité s’exprimer à ce sujet. S’il venait à se concrétiser, ce projet d’union accoucherait d’une offre proche de la dénommée CanalPlay Infinity, lancée au mois d’octobre, en solo, par la chaîne cryptée.

Les clients SFR Neufbox abonnés au service (9,99 euros mensuels) ont accès à un catalogue de plusieurs milliers de films, séries et émissions télévisées. Free et Bouygues Telecom rejoindront bientôt la danse.

A en croire l’Express, l’opportunisme d’une telle manoeuvre n’est pas sans rappeler des entreprises similaires initiées il y a quelques années.

M6 et TF1 avaient alors lancé, sans suite toutefois, un site de télévision de rattrapage destiné à faire de l’ombre à Hulu, tout juste en passe de s’implanter en Europe.

Catalyseur d’un malaise généralisé, Netflix et ses 21,5 millions de souscripteurs outre-Atlantique se pose désormais comme le nouvel invité à abattre.

Son périple débutera en Irlande et au Royaume-Uni “début 2012”, à l’appui d’une levée de 400 millions de dollars et d’un chiffre d’affaires en hausse de 49% sur un an, à 822 millions de dollars.

De quoi éponger les conséquences de ce revirement stratégique (scission de l’offre unique en deux formules) massivement désapprouvé par l’opinion publique américaine : la plate-forme a perdu la confiance de plus d’un million de fidèles depuis cet été.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur