Mac OS X attire les développeurs de jeux

Cloud

Pour ceux qui auront essayé, utiliser des jeux sous Mac OS X n’est pas une sinécure : incompatibilités dans “Carbon”, lenteur relative de l’environnement “Classic”, il ne reste bien souvent que le jeu d’échec pour s’amuser. Tout devrait changer rapidement, avec l’arrivée dans le projet de source libres Darwin d’Apple, d’un spécialiste du développement ludique, Lane Roathe.

Le président de Monkey Byte Development et fondateur d’ID Software, Lane Roathe a indiqué au responsable du projet open source Darwin d’Apple, Ron Dumont, qu’il débutait sa participation au développement en sources libres des composants logiciels nécessaires aux jeux en réseau. Lane Roathe travaille actuellement sur des versions en natif et en environnement Carbon des fameux netsprockets, qui permettent aux utilisateurs de Mac d’assurer un fonctionnement des jeux en réseau. En développement également, Openplay devrait permettre d’obtenir une compatibilité ascendante des jeux. Les développements en cours ont été qualifiés de majeurs par ce spécialiste. Cette annonce paraît moins d’une semaine après qu’Apple a été fustigée pour son attitude envers les développeurs “open source” (voir édition du 7 mai 2001). Ceux-ci ont pris sa défense, à l’instar de ce nouvel artisan du code qui apporte un soutien supplémentaire.

Un grand catalogue de jeux en cours d’adaptation

L’arrivée de jeux est programmée dans l’année et devrait s’accentuer à mesure que les périphériques utilisables seront compatibles avec Mac OS X. Pour le moment encore, de nombreuses manettes de jeux sont par exemple impraticables. Toutefois, le portage d’applications est en cours, réalisé par l’Omnigroup, GraphSim, Ambrosia, Feral ou le français UBI Soft, dont une version de Myst III vient d’être lancée. Mais beaucoup d’autres jeux sont actuellement en cours de portage ou ont atteint le stade final : Baldur’s Gate, Descent 3, Alice, Escape Velocity, F/A 18 Korea, Fly II, Heavy MetalFAKK II, Myth III, Pillars of Garendall, Oni, Star Trek Voyager? La plate-forme composée de l’architecture PowerPC, de Mac OS X et des qualités de son interface graphique est désormais considérée comme un “must” par les développeurs de jeux. Ceux-ci n’ont jusqu’à récemment pas pu profiter d’un plein soutien d’Apple et l’ont déploré. Les relations seraient toutefois en train de s’améliorer peu à peu. La disponibilité d’une alternative en termes de cartes graphiques n’est sans doute pas non plus pour rien dans ce changement.

Pour en savoir plus :Le site de Myst III (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur