Mac OS X dans l’ombre de Windows XP

Mobilité

La concordance tombe au plus mal : Apple a annulé deux de ses principaux événements sur sa fin d’année fiscale. Ceux-là mêmes où il aurait été de bon ton qu’elle communique sur son nouvel OS Unix. Les événements mondiaux en ont décidé autrement. Maintenant que la machine Windows XP est lancée aux USA, le silence de Cupertino pèse lourd. La firme voudrait saborder ses efforts qu’elle ne s’y prendrait pas autrement ! Mais son message passerait-il dans le bruit ambiant ?

Le retard d’une version présentable de Mac OS X va-t-il peser sur ses ventes ? Alors que l’ensemble de la communauté Mac s’attendait à ce qu’Apple réalise une fête de lancement de Mac OS X, relayée par de la publicité et des démonstrations dans les réseaux de revendeurs, pas une onde d’annonce n’est venue rider la surface des informations quotidiennes. Puma est passée sans bruit de la copie de travail à la copie commercialisée alors qu’elle a été bien accueillie par la presse spécialisée et par les grands médias américains ! Les plus grand quotidiens nationaux, les magazines économiques et les revues spécialisées dans les PC semblent s’être donné le mot pour souligner la belle ouvrage réalisée par Apple. Le bon accueil du nouvel OS tranche généralement avec celui réservé à Windows XP, dont nombre d’éditorialistes, de spécialistes et d’observateurs ont tendance à se méfier en raison de la propension au contrôle à distance des données que la nouvelle mouture du système tend à donner aux commerciaux de Redmond. La critique est reprise dans nombre de journaux et d’articles en ligne (en anglais) comme celui de Brian Livingston, pourtant fervent utilisateur de Windows 2000. Pourtant, le rouleau compresseur marketing de Microsoft est en route et se trouve déjà relayé par certains fabricants, comme Gateway. Il faut dire que le marasme économique actuel pousse les constructeurs du camp PC à chercher des relais de croissance. La sortie de XP pourrait les aider à sortir de la crise.

Face au choc médiatique à venir, les budgets de communication d’Apple peuvent-ils tenir la route ? Le silence actuel ne joue pas en faveur de la firme : la campagne de communication lancée par l’équipe Mac de Microsoft pour faire parler d’Office v.X, en avance sur les campagnes prévues pour Windows (voir édition du 22 août 2001) et la Xbox, montre déjà à quel point les équipes de développeurs ont peur que leurs efforts publicitaires soient noyés dans la vague que va déclencher la sortie de XP ! L’absence actuelle de campagne orchestrée au niveau mondial fait penser à un suicide médiatique de la part de la firme à la Pomme ! Cupertino voudrait saborder les efforts de ses équipes de développeurs qu’elle ne s’y prendrait pas autrement. Sans messages publicitaires, le grand public n’apprendra jamais l’existence d’une alternative à la proposition de Redmond ! Oui, mais… Si Apple n’a pas pu réaliser de tapage médiatique avant le lancement de XP, l’annonce simultanée de Mac OS X pourrait passer pour une perte sèche auprès des actionnaires. Le message risque d’être noyé. Alors ? Il ne reste sans doute plus à Apple qu’à ronger son frein et à reporter à plus tard sa campagne de communication, après la vague XP. Ce retard pourrait toutefois bien tomber, si la firme profitait du lancement de nouveaux produits comme du nouvel iMac ou du G5 pour vanter les mérites de son nouveau système. Après tout, la phase de transition vers Mac OS X annoncée par Steve Jobs n’est pas encore arrivée à son terme. Une campagne de publicité de fin d’année pourrait bien remettre les pendules à l’heure. De plus, elle profiterait de la mise en place de la chaîne de magasins de la firme. Le retard de Mac OS X pourrait alors se transformer… en facteur clé de succès ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur