Mac OS X gratuit pour tous ?

Cloud

Le site MacFixIt a indiqué une méthode pour modifier un CD de mise à jour de Mac OS X en CD d’installation. Ce faisant, il s’est attiré les foudres d’Apple mais a lancé un débat sur la politique de mise à jour du nouveau système, bien moins simple que sous Mac OS 9. Les questions sur ses méthodes juridiques font partie également des répercussions.

Les possesseurs du CD de mise à jour de Mac OS X 10.1 sont confrontés à un problème : une fois la mise à jour 10.1.1 effectuée, impossible de revenir à la version précédente du système par le biais du CD de mise à jour. Celui-ci refuse de revenir à la version précédente, indiquant que Mac OS X n’est pas installé. Impossible de réinstaller Mac OS X 10.1 si on ne dispose pas du CD d’installation complet. Il convient alors de sauvegarder les données utiles, d’effacer le disque dur et de réinstaller Mac OS X à partir de la version 10.0 ou ultérieure ! Puis de mettre à jour jusqu’à parvenir à la version 10.1 ! Une solution préconisée par Apple qui va totalement à l’encontre de la politique de mise à jour traditionnelle de la firme, qui autorisait jusque-là les utilisateurs à réaliser un retour à la version précédente du système. La solution ? Créer une image du CD de mise à jour et modifier le contenu pour effacer un fichier chargé de détecter la présence de Mac OS X. Une fois cette opération effectuée, il ne reste plus qu’à graver un CD d’installation du système qui permet, lui d’effectuer les opérations de passage de Mac OS X 10.1.1 à 10.1 ! Simple et sans danger. Sauf pour le site MacFixIt, premier à expliquer la méthode le 20 novembre dernier et qui s’est attiré les foudres de la firme de Cupertino par l’entremise de son cabinet d’avocats. A sa suite, d’autres sites se sont trouvés confrontés aux demandes juridiques des représentants d’Apple.

Une méthode simple de mise à jour

Le problème soulevé par l’astuce mise en ligne est réel : il ne s’agit pas ici de pirater le logiciel d’Apple, mais bien de pouvoir restaurer une version du système. La firme à la Pomme considère quant à elle que toute technique permettant de passer d’un CD de mise à jour à un CD d’installation complet sort du champ de la licence utilisateur qu’elle accorde à ses clients. Toutefois, la question de la restauration du système soulevée par cette bidouille s’avère particulièrement prégnante : les utilisateurs de Mac ont pu bénéficier de cette possibilité jusqu’à Mac OS X et peuvent exiger la possibilité de disposer de la même fonctionnalité sur le nouveau système de la firme, pour éviter de se retrouver confrontés à une session d’installation ou de remise à jour longue et fastidieuse, quand elle ne prend que quelques dizaines de minutes habituellement. Les conséquences vont au-delà puisque la firme a une nouvelle fois utilisé l’arme juridique (voir édition du 18 juillet 2000), liée à ses droits d’auteur sur ses logiciels, pour faire connaître aux sites qui ont publié la méthode de modification qu’ils étaient tenus de ne pas pirater l’oeuvre de la société. Une arme à double tranchant puisque la simple publication de cette méthode, si elle n’a pas été utilisée par l’éditeur, ne rentre pas dans le champ de l’action juridique initiée. Le webmestre de Everythingmac.org, Michael Holve, un utilisateur récemment passé au Mac, a tenu à le souligner auprès d’Apple en indiquant qu’il désirait disposer d’une méthode pour mettre à jour son système simplement. Apple entendra-t-elle la supplique ? Les prochaines mises à jour nous le diront.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur