Mac OS X ne fait pas que des heureux

Cloud

Le nouvel OS d’Apple, qualifié par la firme de “système d’exploitation le plus avancé du monde”, pose quelques problèmes à certains utilisateurs et commentateurs. Sa première mouture est jugée lente, peu pratique ou difficile à utiliser par quelques-uns des premiers acheteurs. Vnunet vous propose un florilège de ces mésaventures.

“Le système d’exploitation le plus avancé au monde, sans doute parce qu’il est le premier du nouveau millénaire”, ironisent les utilisateurs sur les forums spécialisés du Mac. Même celui de VNUnet y a droit ! Et de lister les défauts du logiciel : lenteur du démarrage de certaines applications, ralentissement du fonctionnement de la machine utilisée lors de l’utilisation de vidéos, fonctionnement erratique d’Airport lorsque les paramétrages sont spécifiques, plus d’accès direct au matériel, impossibilité de modifier tout l’environnement comme bon vous semble… et la liste des griefs s’allonge à mesure que l’installation du système a été réalisée et qu’une fonctionnalité spécifique est demandée.

Des problèmes avec le matériel, comme prévu

Les principaux problèmes semblent toutefois toucher ce qu’Apple avait annoncé ne pas pouvoir livrer dès la sortie du système : le matériel. L’impossibilité d’utiliser les DVD-ROM ou les CD-RW est un des griefs retenus, bien qu’elle ait été clairement annoncée par Apple. Aussi bien la gravure de CD que la lecture de DVD devraient être réglées avant la fin du printemps, tandis que la gravure de DVD sera supportée à l’été. Manque aussi à l’appel le support du port PCI. En attendant, il apparaît que nombre des périphériques USB fonctionnent correctement et plus spécifiquement les périphériques de sauvegarde.

Dans le même temps, la vitesse de l’OS semble mise en cause. Il s’avère que les réactions à la mise en place du système d’exploitation dépendent encore une fois de la machine utilisée. De plus, il semblerait que la version de Mac OS livrée soit améliorée pour fonctionner sur les processeurs G4 en tirant parti de leur architecture. Le bruit court qu’une mise à jour est dans les tuyaux, pour les processeurs G3 qui peuplent la plupart des Mac grand public. Mais les problèmes ne s’arrêtent pas là : la mise à jour des firmwares, recommandée par Apple, se serait mal passée pour certains Mac : l’utilisation de la mémoire supplémentaire s’en trouverait affectée. La firme n’a pour le moment pas fait de commentaire sur le sujet.

Pas si facile…

Le lancement de Mac OS X se poursuit donc avec des hauts et des bas. Bon nombre des utilisateurs l’ayant installé ne se trouvent pas confrontés à des problèmes majeurs, tandis que d’autres doivent basculer sur l’ancien OS pour retrouver le fonctionnement de leur machine. La conclusion de ces réactions apparaît contrastée : le passage à Mac OS X n’est pas si facile qu’Apple a bien voulu le laisser penser. Reste que quand ce système fonctionne, c’est un régal. La détection des imprimantes se fait automatiquement, une grande partie des logiciels fonctionnant sur l’ancien OS fonctionnent dans l’environnement Classic. C’est le cas par exemple d’iTunes (voir édition du 12 janvier 2001), dont la version pour Mac OS X en français n’est pas encore parue, mais dont la version Classic ne présente pas de difficultés de fonctionnement.

Pour en savoir plus :Les logiciels déjà disponibles présentés par Apple (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur