Mac OS X.1.3, dernière étape avant X.2 ?

Cloud

Apple a fourni une nouvelle version de mise à jour de Mac OS X. Numérotée 10.1.3, elle est censée renforcer la fiabilité des applications Mac OS X et contenir des fonctionnalités orientées sécurité et gestion de périphériques numériques. Téléchargeable par le biais du tableau de bord adéquat des préférences systèmes ou sur Internet, cette version s’avère une mise à jour mineure en attendant 10.2.

La version 10.1.3 de Mac OS X est en ligne. Il s’agit d’une mise à jour mineure, qui apporte tout de même un nombre substantiel d’améliorations principalement destinées aux professionnels à qui elle apporte le support de certains périphériques et de fonctions réseau. Apple indique que cette version (build 5Q45 pour les initiés) renforce la fiabilité des applications Mac OS X. Certains utilisateurs ont déjà envahi les forums de discussions pour souligner qu’ils pensaient avoir remarqué de nettes améliorations dans l’utilisation du système. L’application Mail par exemple traite les courriers électroniques HTML de manière plus rapide. Le bogue qui ne permettait pas de copier dans Classic et de coller dans Carbon semble avoir été réparé. D’autres utilisateurs n’ont pas eu autant de chance avec leur installation. Le site Macintouch a été un des premiers à mettre en ligne une liste des difficultés rencontrées par les utilisateurs. La principale concerne l’utilisation du lecteur de DVD et la fonction miroir vers un téléviseur disponible par le biais du port ad hoc sur les PowerBook, dont certains G4. La mise à jour est pourtant censée permettre la lecture de DVD sur un moniteur VGA externe ou la recopie vidéo lors d’une connexion de nouveau moniteur. Dans le même ordre d’idées, l’utilisation du visualiseur d’iTunes en mode plein écran serait améliorée, selon Apple, bien que certains utilisateurs aient noté un ralentissement du rafraîchissement vidéo lors de l’utilisation de cette fonction sur certaines machines. Mais d’autres difficultés comme la disparition de volumes FireWire, d’imprimantes ou l’impossibilité de redémarrer l’ordinateur auraient été observées par un certain nombre d’aficionados. Reste que bon nombre de rapports concernant cette version ne sont pas aussi alarmants, la plupart des sites indiquant que la transition de 10.1.2 à 10.1.3 s’était déroulée sans anicroche.

La version 10.1.3, disponible également dans une copie dite “Combo” destinée à mettre à jour n’importe quelle version de Mac OS X.1, permet l’utilisation de divers périphériques dont ceux de QPS, EZQuest, LaCie, Yamaha, MCE Technologies ou Sony. Mais certaines améliorations ont déjà pu être constatées sur certaines machines, comme par exemple la fin du bogue touchant les PC-Card MacAlly après que l’ordinateur a été mis en veille. De même, les logiciels d’Apple Image Capture et iPhoto profitent d’une gestion améliorée de certains appareils numériques Canon, Kodak et Sony. Toutefois dans le même temps, le lecteur de cartes Smartmedia Microtech Zio ne fonctionne pas avec les nouveaux pilotes installés… Enfin, les fonctions de mise en réseau et de sécurité ont été améliorées, bien que tous les ordinateurs mis à jour ne semblent pas pouvoir en profiter : certaines machines (pas toutes) améliorent leur accès aux fonctions de partage de Windows NT, bien qu’Apple assure que les services LDAP et Active Directory sont désormais mieux gérés. De nouvelles améliorations seront sans doute nécessaires dans une version ultérieure.

Vers des mises à jour plus étoffées  ?

Reste à savoir si la prochaine version fera passer le système directement à une version 10.2 aux modifications plus amples. La rumeur d’une présentation de cette variante au nom de code Jaguar pour le mois de mars avait couru un moment avant d’être niée et qu’une probable présentation à l’été ait été avancée (voir édition du 3 décembre 2001). Jaguar doit apporter entre autres les dossiers à ouverture automatique et l’amélioration du logiciel de gravure de CD et de DVD. Une épuration du code serait également à l’ordre du jour qui accroîtrait la réactivité du système sur les machines grand public. Reste que le plan d’introduction de mises à jour d’Apple semble avoir glissé résolument vers la méthode utilisée par NeXT, la société à l’origine de Mac OS X. Apple est passée de mises à jour réalisées par sauts successifs à une méthode plus régulière se rapprochant beaucoup de ce qui peut être observé dans le monde du logiciel libre. Le nombre de variantes de l’X avant 10.2 reste donc sujet à caution.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur