Mac OS 10.3.3 : la face cachée de la mise à jour

Cloud

La troisième mise à jour de Panther apporte l’amélioration du filtre antispam, le VLAN ou la compatibilité de PC Cards pour Wi-Fi. Surtout, 10.3.3 pourrait annoncer de nouveaux matériels Apple.

Nouvelle mise à jour pour Panther (voir édition du 9 octobre 2003) : la version 10.3 de Mac OS X avait été revue la dernière fois à la mi-décembre, voici désormais trois mois. Avec la version 10.3.3, Apple apporte un nombre substantiel de modifications. Quoi qu’en disent certains observateurs sur les sites de rumeurs, cette mise à jour – qui concerne aussi bien la version client que serveur – vaut le coup d’oeil. La firme classe les évolutions en cinq grands groupes. Les plus importantes concernent les services de réseau : les volumes disponibles sur le réseau sont désormais accessibles dans la barre latérale du Finder ainsi que sur le bureau. Quant au rafraîchissement de leur contenu, il est désormais simultané. Côté services, AppleTalk est mis en route par défaut, tandis que la synchronisation avec ?Mac est améliorée. Sur la version serveur, Apple a amélioré le démarrage sur image réseau pour NetBoot. Enfin, la mise à jour permet l’utilisation de cartes sans fil au format PC Card, telle la Honda AH-G10. Un perfectionnement qui intéresse principalement l’Asie où cette carte est déjà très répandue. Notons aussi quelques progrès dans le domaine de l’impression, tant du côté de la file d’attente que de l’affichage de polices Postscript ou OpenType dans un document.

Apple a également fait un effort sur les applications : les photos importées dans iPhoto gardent désormais leurs caractéristiques, le lecteur de DVD reconnaît plus de formats (comme les DVD+R) et peut lancer automatiquement les vidéodisques. Quant à Mail, il profite d’un meilleur filtrage du spam. Cette nouvelle version de Panther inclut également la version 1.5 de Bluetooth (voir édition du 6 mars 2003) qui permet d’utiliser un casque Bluetooth avec iChat AV, ou encore des imprimantes équipées de la technologie. Côté Serveur, on note un remaniement des services et des outils : les principaux changements concernent les services de mise à jour à distance par le biais d’Apple Remote Desktop (ARD). Une option qui s’active automatiquement pour l’administrateur, lui permettant de superviser et de mettre à jour les machines clientes. Surtout, Mac OS X Server se voit doté d’un service de réseau local virtuel (VLAN ? Virtual Local Area Network) sur la seconde carte Gigabit Ethernet disponible sur les Xserve. Le VLAN permet à des ordinateurs se trouvant sur des réseaux locaux différents de communiquer entre eux comme s’ils étaient sur le même réseau. Dans la même veine, Apple a amélioré le trafic d’information sur Ethernet. Un amendement qui aura sans doute son utilité dans tous les domaines où le traitement de gros volumes de données à son importance, comme la vidéo ou le calcul intensif.

De nouveaux matériels en perspective

Cette dernière mise à jour annonce enfin l’arrivée de nouvelles machines. Elle introduit en effet quelques services spécifiquement dévolus aux nouveaux Xserve G5, soulignant ainsi l’imminence de leur livraison après des semaines d’attente (voir édition du 10 mars 2004). Le Xserve G5 n’avait pour le moment été fourni qu’à deux clients d’Apple, dont Virginia Tech, dans le but de changer de fond en comble son cluster. L’université est épaulée par la société israélienne Voltaire pour améliorer son utilisation d’Infiniband. Apple pourrait réaliser encore quelques mises à jour mineures de son OS avant de proposer une version 10.4. Il se dit déjà que les équipes d’ingénieurs de la firme font le forcing pour améliorer le système de fichiers, l’utilisation de commandes parlées ou de métadonnées (voir édition du 18 novembre 2003). La version 10.4 de Mac OS X pourrait permettre à Apple de devancer certains services prévus dans Longhorn (voir édition du 29 octobre 2003), la mise à jour de Windows prévue pour 2005-2006.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur