Mac OS X s’invite sur les PC

Cloud
Information - news

Avec des logiciels d’émulation comme PearPC et SoftPear, le monde Windows cherche à faire tourner sur PC des systèmes et logiciels de la plate-forme PowerPC.

PearPC est un logiciel qui émule sur un PC équipé d’un processeur Intel ou AMD l’architecture des processeurs PowerPC des Mac. Même si l’idée paraît simple, les contraintes techniques sont multiples : l’architecture x86 des PC est totalement différente de celle des Mac. Du coup, PearPC se comporte comme un G3, processeur abandonné récemment par Apple (voir édition du 27 octobre 2003). Les performances de Mac OS X (et des autres systèmes d’exploitation susceptibles de fonctionner comme AIX, Linux, NetBSD ou OpenBSD) s’en ressentent : il est entre 500 et 40 fois moins rapide que sur une machine d’Apple ! Mais le projet Open Source n’en est qu’au stade préliminaire : l’actuelle version de PearPC est la 0.1.2, l’équivalent d’une version bêta. Ses auteurs, Sebastian Biallas et Stefan Weyergraf, entendent encore ajouter certaines fonctions caractéristiques de l’architecture processeur conçue par IBM, Motorola et Apple. A commencer par l’unité de calcul vectorielle AltiVec, qui fait défaut pour le moment. Sur le site emaculation.com, Sebastian Biallas a indiqué qu’il désirait parvenir à “exécuter une instruction cliente pour une moyenne de dix instructions hôtes”. Autant dire que Mac OS X ne tournerait pas à plus de 10 % de sa capacité sur PC si cet objectif était atteint. Plus que les possibilités d’utilisation, c’est le défi technique qui motive ce projet. Reste que le mouvement est lancé et que les contributions se multiplient.

Logiciels commerciaux et projets Open Source

PearPC n’est pas le seul émulateur à chercher à faire tourner Mac OS sur PC : on trouve également Basilisk II, SheepShaver (jusqu’à Mac OS 8.6), Executor (pour Mac OS 6) et quelques autres projets libres. Sans oublier deux émulateurs vendus dans le commerce : SoftMac et Fusion. Dans cette problématique, SoftPear propose une autre solution : il ne s’agit plus d’émuler le processeur du Mac mais de créer des couches de compatibilité, pour que des applications puissent fonctionner sur du matériel PC. On était habitué à la recherche d’une émulation dans le sens inverse : du PC sur le Mac. L’objectif affiché était alors de pallier les incompatibilités et permettre aux applications PC de tourner sur Mac. VirtualPC (voir édition du 21 février 2003) et Softwindows sont deux des produits commerciaux qui s’y sont essayés. Mais il existe de nombreux autres projets d’émulation, comme Bochs, Darwine ou encore Wine (voir édition du 5 mai 2000). Objectif principal de ces solutions : faire tourner des logiciels qui n’existent pas ou plus sur Mac. On est loin d’essayer de faire fonctionner Mac OS X sur PC : la plupart des utilisateurs recherchent avant tout l’esthétique et l’expérience utilisateur d’Apple !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur