Mach 5 : des Xserve au service de l’armée américaine

Mobilité

L’armée de Terre américaine compte s’équiper d’ici à l’automne d’un cluster de 1 566 Xserve biprocesseurs. L’outil doit servir à des simulations d’armes supersoniques.

Lundi 21 juin, le spécialiste en calculs à hautes performances Colsa Corporation a annoncé la signature d’un contrat avec l’armée de Terre américaine portant sur l’acquisition de 1 566 Xserve G5 biprocesseurs fonctionnant à 2 GHz et tournant sous Mac OS X serveur version 10.3. Ces machines, montées en cluster de calcul, seront reliées sur réseau Gigabit Ethernet et fourniront une performance de pointe voisine de 15 téraflops (Tflops). Cet instrument de simulation doit porter le nom de code “Mach 5” (Multiple Advanced Computers for Hypersonic) et coûtera la bagatelle de 4,79 millions d’euros, soit 2 % du prix du plus puissant superordinateur au monde, l’Earth Simulator, pour 40 % de sa puissance de calcul. Le système occupera un espace de 56 mètres carrés à l’ARMDEC (Army Center of Excellence for Aviation and Missile Technology) où il sera utilisé, selon Anthony DiRienzo, un des représentants de Colsa, interrogé par nos confrères de CNet.

Il s’agit de la seconde commande de très grande envergure enregistrée par Apple aux Etats-Unis. Ce nouveau superordinateur n’a toutefois pas du tout la même vocation que celui de l’université de Virginie apparu à l’automne dernier (voir édition du 4 septembre 2003). Mach 5 fera beaucoup plus appel à la puissance des processeurs G5 des Xserve dont il est composé que System X (ou Big Mac), qui cherche plutôt la parallélisation des tâches de calcul et nécessite donc l’utilisation d’une interconnexion Infiniband (voir édition du 8 avril 2004). Sur le cluster de l’armée américaine – qui sera utilisé pour des problèmes de dynamique des fluides, d’aérodynamique,de calculs sur des objets se déplaçant à grande vitesse – ce sont principalement les qualités de calculs en virgule flottante des G5 qui seront utilisées.

Apple et l’US Army

Il ne s’agit pas du premier contrat d’Apple avec les autorités militaires américaines. La firme a déjà décroché l’équipement en clusters de Xserve de sous-marins nucléaires (voir édition du 2 octobre 2003). La Nasa, qui dispose elle aussi de clusters de ce type (voir édition du 19 janvier 2002), a également émis l’année dernière un avis favorable au sujet du processeur PowerPC 970 qui équipe les matériels professionnels de la firme (voir édition du 4 juillet 2003). Le cluster de Xserve de l’ARMDEC en rejoindra d’autres installés à Huntsville, une petite ville de l’Alabama. C’est également là que sont situés les bureaux de l’Administration fédérale chargée du programme de rénovation des moyens de calculs à hautes performances du ministère américain de la Défense, lequel vient de lancer un programme d’équipement pour l’année 2005. Le projet Mach 5 est emblématique de l’effort entrepris pas les Etats-Unis en matière de calculs et du renouvellement de ce marché dominé par Hewlett Packard et IBM. Grâce à des offres au rapport coût/performances plus intéressant, Apple tente de se faire reconnaître et pourrait aussi influencer sérieusement les niveaux de prix proposés par les autres constructeurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur