MacOS X en démonstration

Cloud

Lors de la Worldwide Developers Conference, un public choisi a pu découvrir “pour de vrai” certaines caractéristiques de MacOS X.

Si la plupart des développeurs ont pu accueillir avec un peu de déception le recul du lancement de MacOS X à l’année 2001, le moral est probablement resté au beau fixe grâce à la vue des possibilités du système. Devant une assemblée de développeurs réunis pour la WWDC, Steve Jobs a tenté de démontrer la stabilité du système. Selon nos confrères de la presse américaine, Steve Jobs a tenté de gêner une application QuickTime en faisant planter un autre application en cours. Apparemment, la fermeture inopinée n’a pas troublé le système, qui continuait de lire le fichier vidéo sans à-coups.

L’une des vedettes de MacOS X est sans doute l’interface Aqua, aux courbes lisses et aux couleurs acidulées (voir édition du 22 février 2000). Pour ne pas dérouter les habitués des anciennes versions de l’OS, Steve Jobs a expliqué que l’on pouvait revenir à une interface plus traditionnelle. L’animation du Dock en bas de l’écran, où l’on range des fichiers ou des applications utilisées fréquemment, peut avoir ses détracteurs.

MacOS X présente par ailleurs la faculté de modifier une image 2D en l’appliquant sur un support 3D. N’en déplaise aux inconditionnels, il ne s’agit guère d’une nouveauté dans la famille des système d’exploitation. BeOS le fait aussi depuis sa première version, avec des images fixes ou même animées. Mais le résultat reste largement spectaculaire.

Pour en savoir plus :

Quelques démonstrations d’Aqua


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur