MacOS 9 : mise à jour automatique

Cloud

Parmi toutes ses nouveautés, MacOS 9 propose la mise à jour des logiciels par Internet. Cela ne va pas sans poser de problèmes de sécurité.

Les utilisateurs Mac connaissaient déjà la mise à jour automatique avec QuickTime 4 et Sherlock. Apple vient de l’intégrer dans son nouveau système, MacOS 9. Si l’intérêt d’une telle fonction pour le système est indéniable, elle a connu son premier couac la semaine dernière, avec la nouvelle version d’OpenGL. Impossible de mettre à jour à partir de la mise à jour automatique de MacOS 9 ! Au-delà de cette erreur de jeunesse, d’autres questions plus importantes se posent pour la sécurité. Concernant les virus, aucune réponse ne peut être donnée, il est encore trop tôt pour évaluer les risques. Pour préserver la sécurité des ordinateurs et éviter les intrusions, Apple a décidé de marquer tous ses fichiers de mises à jour avec une signature électronique. Lorsque le module de mise à jour de MacOS interroge le site d’Apple, il téléchargera uniquement les fichiers tatoués. La mise à jour des logiciels possède deux modes de fonctionnement. L’utilisateur peut mettre à jour immédiatement son système ou alors programmer la date et l’heure de l’opération. À chaque demande de mise à jour, le module système scrute le site d’Apple afin de détecter les nouvelles versions. Si nécessaire, une mise à jour est récupérée puis installée. Une connexion Internet active est requise. Par défaut, la mise à jour des logiciels n’est pas activée. Chaque utilisateur est libre de l’utiliser. Quoi qu’il en soit, cette nouvelle fonction simplifie la maintenance de son MacOS. Elle permet d’éviter d’installer d’anciennes versions des extensions et de perdre du temps à chercher dans les cédéroms. Pour en savoir plus : Informations sur les fonctions de MacOS 9


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur