MacOS 9 n’en finit pas de mourir

Cloud

Durant les 11 mois à venir, Apple va tâcher de faire adopter son nouvel OS (X) au détriment de l’ancien (9). Un mouvement qui semble nécessiter de croiser les versions. Tandis que X 1.0 est dans les starting-blocks, 9.5 serait en prototypage… Surprise !

Casse-tête marketing à Cupertino : la firme doit gérer le retrait de l’ancien OS tout en pilotant la montée en puissance de l’OS dit “moderne”, celui qu’elle va proposer d’office sur ses machines à ses clients. Casse-tête ? Eh oui, parce qu’un certain nombre de clients ne voudront pas passer immédiatement à MacOS X. La période de transition est en effet assez longue. En ce moment par exemple, 3 vagues successives de systèmes se côtoient : 7.x, 8.x et 9.x. Bien sûr 8.x et 9.x ont la faveur des utilisateurs, parce que ces dernières versions sont très satisfaisantes.

Objectif MacOS X

Mais pour Apple, l’enjeu consiste bien à donner l’envie de passer à plus de performances, donc à un système plus moderne, ne fonctionnant que sur un ordinateur plus récent. Avec MacOS X et MacOS 9, deux solutions se côtoient : le grand inconnu beau et puissant et le déjà connu, même s’il a évolué. Le premier aurait bénéficié de nouveaux raffinements, selon le site MacOS Rumors : amélioration des performances de 400 %, plus spécifiquement sur les tâches liées à l’interface utilisateur, des accès aux disques et aux volumes corrigés, ainsi que des copies de fichiers désormais améliorées.

Mais plus encore, les équipes de développeurs ont travaillé sur des optimisations concernant l’utilisation du PowerPC G4 et plus spécifiquement de son dernier avatar, le PowerPC G4e et ses unités de calcul AltiVec supplémentaires. Les temps de latence n’existeraient plus sur les versions les plus puissantes des derniers processeurs et moins encore (ils auraient même disparu) sur les prototypes tournant à 1 GHz que les équipes d’Apple seraient en train de tester ! Enfin, Apple aurait réécrit les routines de traitement de tâches audio, vidéo, images, réseau ou mémoire, pour que les applications ne profitant pas des capacités de traitement AltiVec puissent en tirer parti et ce, même si elles n’ont pas été écrites pour cela.

Une nouvelle “ultime” version de MacOS 9 ?

Dans le même temps, on apprend que MacOS 9.1 ne serait qu’une version bridée, et surtout ne serait pas le dernier des MacOS 9 (voir édition du 14 décembre 2000) ! Un autre site américain, Appleinsider, souligne en effet qu’il n’inclurait pas tous les derniers éléments pensés par l’équipe de développement d’Apple. Steve Jobs aurait fait retirer ainsi des composants non négligeables de la dernière version du système. Deux raisons à cela : d’abord pour disposer d’une mise à jour payante à proposer aux utilisateurs non équipés de machines supportant MacOS X. Mais aussi pour proposer une version plus complète et plus robuste, intitulée MacOS 9.5, à l’occasion de la livraison de MacOS X version 1.1 dont le site indique qu’il pourrait voir le jour dès MacWorld New York en juillet prochain et qu’il permettrait de corriger les bogues résiduels détectés par les premiers utilisateurs. Le couple MacOS 9.5 et MacOS X 1.1 permettrait ainsi de favoriser la transition.

La version 9.5 de MacOS serait alors pourvue d’un tableau de bord “Réseau” plus complet, qui n’apparaîtrait pas dans MacOS 9.1, Open Transport s’y montrerait en version 3.0 et comprendrait des avancées non négligeables comme le multi-homing (c’est à dire la possibilité de rester virtuellement à l’intérieur d’un réseau local protégé, même si l’ordinateur se trouve physiquement à l’extérieur). Il semblerait encore que MacOS 9.5 serait en mesure de supporter la mémoire protégée dans certaines conditions, pour certaines applications. Des fonctionnalités très modernes, qui permettront aux derniers utilisateurs réticents de comprendre ce qui peut les attendre s’ils font le saut vers X…

Pour en savoir plus :

La présentation de MacOS 9 sur le site d’Apple (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur