MacOS et le spectre de l’an 2000

Cloud

Plus on s’approche de la date fatidique du 1er janvier 2000, plus les doutes et les peurs augmentent. Si les systèmes Windows passent péniblement l’an 2000, qu’en est-il de MacOS ?

Les utilisateurs peuvent dormir et travailler tranquilles, le passage à l’an 2000 ne sera pas un souci pour le Mac. Apple a pris en compte dès 1983 ce fameux événement. Selon les logiciels et les systèmes installés, le Mac gérera correctement les dates au moins jusqu’en 2019. Les programmes Apple fonctionnent sans difficultés. En revanche, les anciens logiciels Unix de l’entreprise n’ont pas été testé, ainsi que les logiciels qui ne sont plus supportés, tels que ClarisImpact ou ClarisDraw.

En matière de système, Apple certifie MacOS à partir de la version 7.5. Cela ne signifie pas que les versions antérieures ne fonctionneront pas correctement. Si la plupart des applications non-Apple utilisent la gestion date et heure du système, quelques problèmes pourront survenir pour celles qui ont une gestion interne. C’est par exemple le cas avec Word 98 de Microsoft. Si on règle la date du système au 1er janvier 2000, et que l’on tape 2000 dans un document, il propose de transformer le nombre en 2000-01-01 (la date du jour). Quand on revient à une date antérieure, le 24 novembre 1999, par exemple, et que l’on tape 1999 dans Word 98, il ne propose plus la date du jour, et si on tape 2000, il propose le 1er janvier 2000… Un défaut mineur mais bien réel.

Côté matériel, Apple certifie tous ses modèles de Mac (du Macintosh 128k au G4) et ses périphériques.

Vous avez encore un doute ? La procédure de tests est simple et rapide : ouvrez le tableau de bord Date et Heure, modifiez les réglages en mettant 31 décembre 1999 et 23h59. Quittez le tableau de bord. Attendez que le système passe au 1er janvier 2000 puis ouvrez vos applications et vérifiez.

Pour en savoir plus : Les pages An 2000 d’Apple


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur