Macromedia veut démocratiser la 3D sur Internet

Cloud

Révolution dans le domaine de la 3D sur le Web : Macromedia présente la nouvelle version de son plug-in Shockwave, qui permet de manipuler des objets 3D en ligne pouvant peser seulement quelques Ko. Cette technologie s’appuie sur un nouveau format de fichier, le W3D, développé conjointement par Macromedia et Intel. La naissance d’un nouveau standard ?

Imaginez un peu. Vous vous baladez sur un site marchand et là les objets sont présentés en 3D et pleinement fonctionnels. D’un simple mouvement de souris, vous les examinez sous toutes leurs coutures, zoomez pour mieux observer un détail. Et mieux qu’une longue explication, vous connaîtrez la fonction des différents boutons grâce à une démonstration pratique. L’objet gère-t-il la vidéo ? Pas de problème : d’un clic vous lancez l’affichage vidéo sur l’écran de l’objet, tout en continuant à le manipuler. Et pourquoi se restreindre aux sites marchands ? Un petit tour sur un site de jeux en ligne nouvelle façon et vous voilà dans un doom-like de qualité honorable ou dans un jeu d’aventure-action façon Tomb Raider. L’heure est aux démonstrations scientifiques ? Un autre clic et vous vous retrouvez sur un site d’e-learning démontrant par la pratique la physique dynamique et ses règles. Et pour tout cela, pas besoin de connexion haut débit, un simple modem suffit, sans rien charger d’autre au préalable qu’un plug-in et sans devoir attendre plus de quelques dizaines de secondes dans le pire des cas. Utopie ? Non, réalité dans un avenir très proche grâce à la nouvelle version du plug-in Shockwave et son nouveau format W3D, directement dérivé de la dernière version 8.5 du célèbre Director.

Des objets 3D simples, enrichis par votre processeur

Quelques explications s’imposent. En matière de 3D en ligne, la difficulté provient avant tout du poids des objets 3D à télécharger. Il fallait soit installer au préalable objets et textures sur le disque dur (jeux 3D sur Internet), soit disposer d’une connexion rapide et accepter de longues minutes de chargement. Macromedia propose ici une alternative particulièrement élégante. Plutôt que de charger un objet 3D “fignolé”, qui pèsera 400 Ko et demandera environ une minute et demie de chargement avec un modem 56K, l’utilisateur ne récupère qu’un objet appauvri (moins de faces et de textures) pesant 50 Ko (à peine plus de 10 secondes de chargement). C’est le plug-in Shockwave nouvelle mouture qui va s’appuyer sur la puissance de calcul du processeur principal et/ou du processeur graphique pour recréer un objet 3D de qualité (lissage des courbes et des textures), qui fait illusion par rapport à l’objet 3D de départ non enrichi. Mieux encore : ce lissage automatique peut tenir compte de la puissance de la configuration, afin de préserver une bonne fluidité d’animation 3D sur les machines peu puissantes, au détriment alors bien sûr de la qualité visuelle.

Imaginez un peu. Vous vous baladez sur un site marchand et là les objets sont présentés en 3D et pleinement fonctionnels. D’un simple mouvement de souris, vous les examinez sous toutes leurs coutures, zoomez pour mieux observer un détail. Et mieux qu’une longue explication, vous connaîtrez la fonction des différents boutons grâce à une démonstration pratique. L’objet gère-t-il la vidéo ? Pas de problème : d’un clic vous lancez l’affichage vidéo sur l’écran de l’objet, tout en continuant à le manipuler. Et pourquoi se restreindre aux sites marchands ? Un petit tour sur un site de jeux en ligne nouvelle façon et vous voilà dans un doom-like de qualité honorable ou dans un jeu d’aventure-action façon Tomb Raider. L’heure est aux démonstrations scientifiques ? Un autre clic et vous vous retrouvez sur un site d’e-learning démontrant par la pratique la physique dynamique et ses règles. Et pour tout cela, pas besoin de connexion haut débit, un simple modem suffit, sans rien charger d’autre au préalable qu’un plug-in et sans devoir attendre plus de quelques dizaines de secondes dans le pire des cas. Utopie ? Non, réalité dans un avenir très proche grâce à la nouvelle version du plug-in Shockwave et son nouveau format W3D, directement dérivé de la dernière version 8.5 du célèbre Director.

Des objets 3D simples, enrichis par votre processeur

Quelques explications s’imposent. En matière de 3D en ligne, la difficulté provient avant tout du poids des objets 3D à télécharger. Il fallait soit installer au préalable objets et textures sur le disque dur (jeux 3D sur Internet), soit disposer d’une connexion rapide et accepter de longues minutes de chargement. Macromedia propose ici une alternative particulièrement élégante. Plutôt que de charger un objet 3D “fignolé”, qui pèsera 400 Ko et demandera environ une minute et demie de chargement avec un modem 56K, l’utilisateur ne récupère qu’un objet appauvri (moins de faces et de textures) pesant 50 Ko (à peine plus de 10 secondes de chargement). C’est le plug-in Shockwave nouvelle mouture qui va s’appuyer sur la puissance de calcul du processeur principal et/ou du processeur graphique pour recréer un objet 3D de qualité (lissage des courbes et des textures), qui fait illusion par rapport à l’objet 3D de départ non enrichi. Mieux encore : ce lissage automatique peut tenir compte de la puissance de la configuration, afin de préserver une bonne fluidité d’animation 3D sur les machines peu puissantes, au détriment alors bien sûr de la qualité visuelle.

Le véritable secret de la manoeuvre, c’est un nouveau format de fichier, le W3D, mis au point par Macromedia et Intel, qui exploite ici ses avancées en matière de R&D 3D on-line. Ce nouveau format est déjà géré par une vingtaine d’outils de conception 3D, dont bon nombre de grandes pointures comme 3D Studio, Softimage, Lightwave, etc. Côté plug-in Shockwave, la nouvelle version ne pèse que 3,5 Mo en version complète, la mise à jour par rapport à la version précédente tenant sur 400 Ko en dépit des 200 fonctions 3D supplémentaires. Espérons que Shockwave et son nouveau format W3D sauront se faire une place face aux nombreux formats 3D déjà présents sur la Toile (Scol, Culte 3D, Mendel 3D), afin qu’Internet entre dans l’ère 3D à l’instar des jeux et du multimédia off-line en général.

Pour en savoir plus :Le plug-in et les démos sur le site de Macromedia


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur