Macworld : les applications professionnelles surgissent

Mobilité

Oubliés, les professionnels lors de la keynote de Jobs ? Pas vraiment ! Keynote et Final Cut Express sont typiquement des applications destinées aux entreprises. La première devrait en effet quelque peu bousculer le monopole de PowerPoint en matière de présentations, tandis que la seconde ouvre à Apple un nouveau marché, celui du montage vidéo d’entreprise. Survol…

“Keynote a été spécialement développé pour moi”, a déclaré Steve Jobs devant ses fidèles présents lors de l’ouverture de la Macworld Expo de San Francisco. D’ailleurs, ils ne sont pas repartis les mains vides du Moscone Center puisque le logiciel leur était distribué à la sortie. Keynote ? Une application de présentation professionnelle, du type PowerPoint de Microsoft, le fameux outil livré dans la suite Office. Et Apple de souligner la différence entre les deux  : “Keynote, c’est pour quand les présentations comptent vraiment”, a déclaré Dave Edwards, le responsable marketing des logiciels professionnels Apple, en mission d’évangélisation à Paris. “Superbe rendu graphique, capable de réaliser des transitions de tout premier ordre… Keynote, bien que d’une simplicité d’usage confondante, est d’une grande précision et garantit une totale compatibilité avec tout ce dont vous pourriez avoir besoin : PowerPoint, les principaux tableurs du marché, Photoshop, Illustrator, Flash…” Il faut dire que le logiciel tire parti des technologies de Mac OS X. Programmé en Cocoa, Keynote utilise notamment le moteur de rendu graphique Quartz. Transparence, ombres et lumières, intégration d’objets comme de séquences QuickTime ou d’animations Flash, il généralise l’utilisation du glisser-déposer et dispose de guides d’alignement assurant un parfait centrage des différents éléments et des textes… Autant de particularités qui permettent à Apple d’affirmer qu’elle propose là une application professionnelle à mettre entre toutes les mains ! Pour moins de 120 euro TTC, voilà qui mérite que l’on s’y arrête.

Final Cut Express, un compromis idéal

Dans un registre presque similaire, Final Cut Express est un autre pari d’Apple. Il concerne toutefois un tout autre marché, en devenir : celui du film d’entreprises, réalisé en vidéo et monté en interne. “Final Cut Express est un outil professionnel à vocation généraliste, destiné au montage vidéo. Il devrait particulièrement intéresser les entreprises car il simplifie grandement les processus dévolus au montage. En fait, nous désirons réaliser avec ce produit ce à quoi Adobe est parvenu avec Photoshop dans le domaine de la retouche d’image : l’ouverture du marché du montage vidéo”, nous a déclaré Jean-René Cazeneuve à l’occasion de la présentation du logiciel. Final Cut Express n’est autre qu’une version allégée de Final Cut Pro, le logiciel de montage numérique d’Apple qui a littéralement modifié la donne chez les spécialistes (voir édition du 5 décembre 2001). Il entend répondre aux besoins d’utilisateurs très avertis mais non professionnels. Aussi pourrait-il se tailler un joli succès en entreprise. Mais pas seulement : éducateurs, étudiants, professionnels de l’événementiel ou passionnés de vidéo pourraient tout autant s’en saisir. Final Cut Express semble en effet le compromis idéal entre un iMovie, somme toute limité, et Final Cut Pro, bien trop complexe. Express, certes moins bien pourvu en subtilités de montage, n’en regorge pas moins de fonctions. Il permet notamment le transfert de projets directement vers Final Cut Pro, afin d’éditer sur tous les formats professionnels numériques du marché : DV,

SD et HD. Les projets réalisés avec l’application peuvent être gravés sur DVD, grâce à iDVD (livré sur les Mac équipés d’un SuperDrive) ou via DVD Studio Pro, l’application professionnelle d’Apple. Final Cut Express est commercialisé à environ 395 euro TTC et ne fonctionne que sous Mac OS X version 10.2 et ultérieures.

Article modifié le 14/01/03.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur