MacWorld 2009 : Orbicule piste les Mac volés

Cloud

Le logiciel Undercover de l’éditeur belge multiplie les pistes pour localiser un Mac dont a perdu la trace.

L’éditeur de logiciels belge Orbicule fait passer les systèmes de protection contre le vol d’ordinateurs Mac à la vitesse supérieure avec le lancement du logiciel Undercover 3.0 lors du MacWorld Expo.

Disponible dans deux semaines, ce système a été conçu pour localiser les Mac volés et signaler leur emplacement à la police.

La dernière version de cette outil est intégrée à Skyhook, un système de localisation géographique utilisant des informations de triangulation à partir de points d’accès Wi-Fi inscrits.

Lorsqu’un utilisateur alerte Orbicule du vol d’un Mac, la société enregistre la machine comme volée sur son serveur. Chaque fois que ce Mac se connecte à Internet, Skyhook recherche son ID unique sur le serveur. Si cet ID est enregistré comme volé, l’application communique son emplacement, qu’elle peut repérer à partir de points d’accès Wi-Fi locaux inscrits sur Skyhook.

Des subterfuges en série pour se faire repérer

“Nous pouvons déterminer l’emplacement de machines volées dans un rayon de 20 mètres, ce qui nous permet de fournir à la police des informations très précises”, estime Peter Schols, ingénieur chez Orbicule. “Nous n’avons plus besoin de consulter les FAI pour mettre en corrélation l’adresse IP et l’emplacement géographique. Nous pouvons à présent obtenir l’emplacement géographique directement grâce à la machine”.

Si l’ordinateur Mac n’est pas en mesure de donner ses coordonnées de géopositionnement, Orbicule utilise d’autres options pour aider les représentants de la loi à rassembler les informations nécessaires à sa localisation.

L’application utilise la caméra iSight intégrée au Mac pour envoyer toutes les six minutes des photos aux serveurs Orbicule, dans le but de photographier le voleur. Elle envoie également régulièrement des copies d’écran, qui permettent à la société de tenter de rassembler des informations comme les adresses e-mail et les numéros de compte qui pourraient être utilisés par le voleur.

Enfin, elle simule une panne matérielle en assombrissant l’écran, afin d’inciter le voleur a apporter sa machine à un réparateur. Lorsque la machine détecte qu’elle est utilisée sur un réseau différent, elle affiche un message d’alerte dans le but de prévenir les techniciens en charge de la réparation qu’elle a été volée.

Adaptation d’un article Vnunet.com en date du 8 janvier 2009 et intitulé Macworld : New system tracks stolen Macs


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur