MacWorld CreativePro : un salon sans surprise

Mobilité

La version revue et corrigée de MacWorld a ouvert ses portes lundi 14 juillet à New York. Aucune annonce fracassante n’est prévue. L’événement marque surtout la confirmation d’une modification de l’image du monde Mac donnée par Apple.

C’est lundi 14 juillet que s’ouvrait le salon MacWorld CreativePro au Jacob K. Javits Center de New York. Si Apple reste le principal exposant de cette convention pour les secteurs des arts graphiques, de l’édition et de la publication, le nombre total d’exposants est tout de même tombé à près de 130, contre environ 245 l’année dernière. On retrouve bien quelques grands éditeurs ou constructeurs de matériels, comme Microsoft ou Hewlett Packard, mais dans l’ensemble, personne ne s’attend à ce que CreativePro soit l’occasion d’annonces fracassantes. L’événement, bien que son nom suggère sa lignée avec les grands salons américains MacWorld, n’a rien à voir avec le rassemblement mythique organisé l’année dernière encore au même endroit. Signe des temps, c’est le patron du marketing matériel, Greg Joswiak, qui s’y colle pour le discours d’introduction. Il faut dire que la WWDC a tout dévoilé et que l’intervention de Joswiak, qui aura lieu mercredi 16 juillet à partir de 9h30 (15h30 en France), sera quelque peu éclipsée par la présentation des résultats financiers du troisième trimestre fiscal de la société, annoncée pour 14h30 (23h30 à Paris) le même jour. Indice supplémentaire qu’aucun nouveau produit Apple ne devrait être présenté à l’occasion de l’événement : le site ThinkSecret croit savoir qu’aucune surveillance renforcée n’a été mise en place sur le stand d’Apple, lieu où convergent habituellement les participants à la keynote de MacWorld. Les organisateurs du salon, quant à eux, insistent plus sur la présence du PowerMac G5 (voir édition du 25 juin 2003) ou du PowerBook 17 pouces, comme pour relancer l’intérêt d’un salon que beaucoup considèrent comme un événement “réchauffé”.

Trois événements majeurs pour Apple

MacWorld CreativePro semble surtout devoir subir un test : beaucoup pensent que sa survie dépendra de son succès. L’organisateur IDG a déjà réservé le tout nouveau centre de conférence de Boston, mais il faudra attendre les résultats de fréquentation pour savoir si l’édition 2004 sera préservée ou non. En attendant, Apple multiplie sa présence sur d’autres événements, comme le Siggraph qui a lieu du 27 au 31 juillet. La trentième édition de ce salon consacré aux techniques interactives et aux graphismes générés par ordinateur se tient à San Diego en même temps que MacWorld. Le prochain point chaud de l’année Apple semble bien devoir être l’Apple Expo : les inscriptions sont désormais ouvertes et le salon se tiendra du 16 au 20 septembre. De nombreux bruits de couloir suggèrent un lancement du nouveau système d’exploitation Panther. On s’attend aussi à ce qu’Apple pousse ses clients à accélérer leur migration vers Mac OS X (voir édition du 3 juillet 2003). Il est également fort probable qu’Apple attende en fait l’événement parisien pour reconfigurer sa ligne de portables. Les rumeurs disent en effet que le fabricant embauché par Apple n’aurait reçu de commandes qu’en juin, et que Motorola serait en train de se hâter (selon The Register) pour produire les versions à 0,13 micron de son PowerPC 7457, dont il se dit qu’il serait la prochaine puce des PowerBook. Conclusion : en 2003, Apple semble devoir se focaliser résolument sur trois événements majeurs : MacWorld, la WWDC et l’Apple Expo. Ce rythme sera-t-il préservé en 2004 ? Rien ne le confirme, mais la politique de communication de la firme semble toutefois avoir pris un nouveau cap, où la grand-messe organisée autour de Steve Jobs paraît ne devoir intervenir que plus rarement.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur