MacWorld Tokyo, une annulation qui déçoit

Mobilité

L’annulation d’un des deux seuls salons Mac se déroulant à l’extérieur des Etats-Unis a fait l’effet d’un coup de tonnerre. MacWorld Tokyo, à l’instar de l’Apple Expo 2001, n’aura pas lieu en 2003. La suppression de cette “foire aux Mac” a fait naître une vague de déception chez les utilisateurs nippons.

C’est par l’intermédiaire d’un e-mail qu’IDG World Expo Japan a annoncé l’annulation de la MacWorld Tokyo, le 5 décembre dernier. Le salon, qui se déroule habituellement en février ou mars, a été, selon l’organisateur, supprimé en raison d’un manque d’intérêt de la part des exposants : “IDG World Expo Japan a pris la décision d’annuler MacWorld Expo Tokyo 2003 faute d’avoir reçu les inscriptions des principaux exposants au moment de la date limite d’inscription.” Quant à Apple, les précisions communiquées au magazine Digit laissent songeur : “La société n’a officiellement rien décidé. Nous discutons la question et parviendrons sans doute à faire une annonce rapidement”, a déclaré Takashi Takebayashi, un représentant d’Apple Japon,. Quelque 170 000 personnes se déplaçaient pourtant à l’occasion de l’exposition (plus de 200 000 en 2002) et le salon permettait habituellement à Steve Jobs d’annoncer des mises à jour de produits récemment commercialisés (voir édition du 9 février 2002).

Pas de MacWorld sans Apple

Il semble que les rumeurs insistantes concernant la non-participation d’Apple à la manifestation aient eu raison de l’exposition, IDG Japon ne parvenant effectivement plus à collecter les inscriptions des habituels participants. Une éventuelle exposition de remplacement pourrait se tenir avec les fabricants de produits du monde Mac dans le courant de 2003. Quoi qu’il en soit, la suppression du show n’a pas été réellement expliquée par les organisateurs. Notons qu’elle suit une récente bataille, entre l’organisateur et Apple, au sujet de l’éventuel déplacement de la MacWorld Expo de juillet. IDG avait annoncé la décision de l’installer non plus à New York mais à Boston, comme ce fut le cas autrefois. Selon les organisateurs, cette décision aurait été prise avec l’assentiment d’Apple. Reste que cette dernière a aussitôt indiqué qu’elle avait revu sa stratégie et qu’elle ne serait pas présente à Boston en 2004. Même l’exposition de New York en juillet 2003 est, semble-t-il, remise en question. Alors ? Bras de fer mondial concernant l’organisation des salons du Mac ou simple histoire de gros sous concernant la renégociation des tarifs pratiqués par IDG ? L’histoire ne le dit pas !

Mais, l’annulation a rapidement fait réagir les fans d’Apple au pays du soleil levant. L’archipel nippon compte en effet d’importants groupes d’utilisateurs, c’est le deuxième marché de la marque à l’extérieur des Etats-Unis. Les aficionados sont très actifs, on compte plusieurs fanzines spécialisés, nombre de véritables fanatiques et le site Applele, spécialisé dans la présentation de design d’hypothétiques machines d’Apple en cours de réalisation, s’est rendu célèbre sur toute la planète. “Il s’agit de la chose la plus triste que j’aie jamais entendue. J’achète toujours quantité de logiciels et de périphériques à l’exposition et je reviens à la maison avec des sacs lourds”, a écrit un “Mac-maniaque” dépité et peu optimiste quant à une probable version de substitution de l’exposition japonaise.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur