Magento, une brique d’eBay dans sa nouvelle place de marché X.com

Cloud

eBay s’empare de Magento après une ascension progressive dans le capital de la plate-forme e-commerce en open source. Mais le projet X.Com du groupe acquéreur se révèle bien plus ambitieux.

En début de semaine, eBay a annoncé l’acquisition de Magento, une plate-forme de e-commerce open source.

Les termes de l’accord définitif n’ont pas été rendus publics.

Mais, en mars 2010, on apprenait qu’eBay avait consenti un investissement de 22,5 millions de dollars pour s’emparer de 49% des parts de l’entreprise.

Magento devrait devenir “un élément stratégique de X.Commerce quand le rachat sera effectif“, explique Roy Rubin, co-fondateur de Magento, dans une contribution sur le blog officiel de l’entreprise.

Abrégé en X.Com, X.Commerce  est une nouvelle place de marché sur lequel eBay s’investit beaucoup.

Un joli coup de comm’ en termes de nom de domaine à partir d’un seule lettre de l’alphabet.

Egalement annoncée lundi, cette initiative va fédérer les services de la galaxie eBay : Magento (80 000 clients ayant généré 25 milliards de dollars de ventes en 2010), mais aussi PayPal et GSi Commerce (racheté en mars pour 2,4 milliards de dollars).

GSi Commerce fournit des solutions de services de commerce électronique sous formes de modules : vente au détail, approche multi-canal, marketing interactif…

Toutes ces briques permettront donc au spécialiste des enchères sur Internet d’élaborer une nouvelle place de marché visiblement ambitieuse.

Roy Rubin et Yoav Kutner, les deux co-fondateurs de Magento, continueront de diriger la plate-forme tout en l’intégrant progressivement à X.Com.

Les 290 salariés de Magento resteront dans les locaux de Los Angeles et d’Ukraine, mais deviendront tous des employés de la firme pionnière de l’Internet marchand aux Etats-Unis.

On attend avec impatience la nouvelle offensive d’eBay avec X.com lorsque le nouvel ensemble sera consolidé.

Magento célèbre son rachat avec de l'art de rues (crédit : blog Magento) et l'avènement de X.com.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur