Magic Leap acquiert NorthBit : et si on sécurisait la réalité augmentée ?

EntrepriseFusions-acquisitionsSécurité
magic-leap-northbit
2 3

L’Américain Magic Leap, qui agite la sphère IT avec ses technos de réalité augmentée, se serait emparé de l’Israélien NorthBit pour son expertise en sécurité.

Magic Leap a bouclé l’opération NorthBit.

La firme américaine, qui affole la sphère IT avec ses technologies de réalité augmentée, a mis la main sur cette start-up israélienne éditrice de logiciels.

Fondé en 2012 par Gil Dabah (CEO) et Ariel Shiftan (CTO), NorthBit s’est récemment distingué en trouvant un moyen d’exploiter, sur les smartphones Android, la faille Stagefright, que l’on croyait résorbée.

C’est probablement cette expertise en sécurité qui a retenu l’attention de Magic Leap, dont les technologies restent fondées sur des dispositifs informatiques susceptibles d’être infectés comme peuvent l’être les montres connectées ou les distributeurs de billets.

À en croire le quotidien israélien Haaretz, la plupart des vingt collaborateurs qui composent l’effectif de NorthBit poursuivront l’aventure.

Ce rapprochement intervient à l’heure où le ministère israélien des Finances promet un assouplissement des règles associées aux fusions-acquisitions dans le secteur technologique.

Des annonces sont prévues pour les prochaines semaines. Selon la presse sur place, des modifications seraient notamment apportées sur l’encadrement des opérations en actions, fréquentes dans la high-tech et qui impliquent aujourd’hui un long processus d’approbation de la part des autorités fiscales.

Le montant déboursé par Magic Leap pour s’offrir NorthBit n’est pas spécifié. Mais la société fondée par Rony Abovitz – également à l’origine de Mako Surgical, spécialiste de la robotique dédiée à la chirurgie, revendu pour 1,65 milliard de dollars à Stryker Corp – a de la trésorerie.

Depuis sa création en 2011, elle a levé près de 1,4 milliard de dollars (source CrunchBase) auprès de pointures comme Google, Qualcomm ou Warner Bros. Sa valorisation avoisine les 4,5 milliards de dollars après le dernier tour de table, emmené par Alibaba.

Orientée à l’origine sur les jeux et les outils de communication, sa stratégie s’élargit progressivement à la faveur d’app fests auxquelles est conviée la communauté des développeurs.

Mais seuls quelques-uns, triés sur le volet, peuvent accéder à la plate-forme Magic Leap, qui a vocation à alimenter, à terme, un système d’exploitation dédié à la réalité augmentée.

Magic Leap n’a toujours pas dévoilé son produit. L’entreprise a choisi d’illustrer les capacités de sa technologie à coups de vidéos bluffantes censées avoir été réalisées sans trucage et montrant à quel point on peut donner l’illusion de la présence d’un objet réel dans le champ de vision.

Crédit photo : Igor Zh. – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur