MAIF Avenir : Milène Gréhan prend en charge le fonds start-up le plus collaboratif

EntrepriseGestion des talentsLevées de fondsManagementNominationsStart-up
mylene-grehan-MAIF-Avenir

Milène Gréhan devient Responsable du fonds d’investissement MAIF Avenir, avec une trentaine de participations dans des start-up à gérer.

Fin mai, la MAIF a nommé Milène Gréhan au poste de Responsable du fonds d’investissement MAIF Avenir.

Elle est chargée de la gestion du portefeuille déjà constitué (125 millions d’euros d’actifs), du suivi des participations (24 investissements directs, 6 indirects) et de la stratégie du fonds. Elle prendra également en main les nouveaux investissements réalisés au nom de MAIF Avenir.

Milène Gréhan sera directement rattachée à Nicolas Boudinet, Directeur général de MAIF Avenir.

Cette diplômée de Sciences Po a commencé sa carrière au sein de la branche londonienne de la banque d’affaires Goldman Sachs (division Investment Management) dans la période 2009-2012. Puis, elle a rejoint l’Agence des participations de l’Etat au Ministère des Finances.

En février 2013, elle rejoint le secteur privé pour participer au lancement de la société d’investissement RAISE.

MAIF Avenir conserve un focus sur l’innovation, le digital et l’économie collaborative.

Le fonds, qui dispose à sa création en juillet 2015 d’une dotation de 125 millions d’euros sur quatre ans, a investi dans un bouquet de start-up qui symbolisent son engagement : Koolicar (location de véhicules entre particuliers), GuestToGuest (échange de maisons), SamBoat (location de bateaux), Yescapa (location de camping-cars), Travelcar (autopartage), Ledger (Blockchain), Zenpark (parking partagés automatisés)…

Dernières opérations significatives en date : la deuxième levée de fonds de Cbien (plateforme de gestion d’objets personnels) annoncée le mois dernier d’un montant de 8 millions d’euros auprès des actionnaires historiques (MAIF et MACIF) mais aussi de 5M Ventures (fonds de type Media for Equity).

Encore plus récemment, l’assureur mutualiste a parié sur l’essor de SeaBubbles (service de taxis à la demande par voies navigables) avec un montant investi de 13 millions d’euros.

Dans la catégorie Neobanque, MAIF Avenir avait accompagné de Payname/Morning mais un clash avec le fondateur survenu fin 2016 l’a obligé à se désengager en passant le relais à Banque Edel.

Néanmoins, elle ne lâche pas cette thématique à travers son engagement dans Nestor, l’agrégateur de comptes bancaires lancé fin 2016 par l’assureur mutualiste.

Récemment, la MAIF a également investi le segment de l’assurance collaborative à travers sa marque reliftée Altima.

(Crédit photo : Gérard Uferas)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur