Mainframes : IBM sous le coup d’une enquête pour abus de position dominante

Mobilité

Suite à une plainte de la CCIA, le ministère de la justice américain a ouvert une enquête sur un possible abus de position dominante commis par IBM sur le marché des mainframes.

Le ministère américain de la justice (DoJ – Department of Justice) vient d’ouvrir une enquête à propos d’un éventuel abus de position dominante commis par IBM sur le marché des mainframes (ordinateurs centraux) aux Etats-Unis. IBM réaliserait entre 3 et 3,5 milliards de dollars de chiffre d’affaires annuels grâce à ses ventes de mainframes.

La plainte a été déposée par la CCIA (Computer and Communications Industry Association), l’association américaine de l’industrie informatique et des communications.
La CCIA estime qu’IBM aurait fait pression sur les entreprises et les administrations américaines pour imposer ses solutions mainframes, au détriment de ses concurrents. La démarche de l’association n’est pas désintéressée car elle a été précisément créée il y a trente ans pour barrer la route à IBM, alors prédominant sur le marché informatique.

La CCIA compte ainsi parmi ses membres des géants de l’IT de dimension mondiale, et pour certains concurrents directs d’IBM comme Oracle, Microsoft, Google, Fujitsu, Google, RedHat ou Yahoo.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur