Maison connectée : Technicolor reprend la division dédiée de Cisco

EntrepriseFusions-acquisitions
5 2

En évoquant un partenariat stratégique, Technicolor compte acquérir la division Connected Devices de Cisco pour 550 millions d’euros.

Technicolor est entré en négociations exclusives pour acquérir la division Connected Devices de Cisco.

Le groupe français, spécialisé dans les technologies numériques associées au cinéma et à la télévision, cherche à renforcer ses compétences dans le segment « maison connecté » (les décodeurs en particulier).

La transaction devrait porter sur un montant de 550 millions d’euros (environ 600 millions de dollars) : 413 millions d’euros en espèces et environ 137 millions en actions nouvelles émises par le groupe français.

L’opération devrait être finalisée d’ici la fin de l’année  ou au cours du 1er trimestre 2016.

Les deux parties évoquent des approches technologiques et géographiques « complémentaires » dans les terminaux domestiques et les solutions vidéo.

Technicolor cherche à disposer d’une part de marché plus important sur les set top boxes sur le marché de la télévision connectée.

Ce deal devrait lui permettre d’atteindre la deuxième marche du podium sur le marché de la « maison connectée » (essentiellement sous le prisme du salon numérique) pour afficher une part de marché de 16%, derrière l’américain Arris (qui avait acquis le concurrent britannique Pace). Tandis que Huawei pointe en troisième position (7%).

Le groupe acquéreur voudrait aussi monter en puissance sur la vidéo 4K. « Il y aura 370 millions de téléviseurs 4K sur le marché en 2019 », estime Frédéric Rose, Directeur général de Technicolor.

Pour Technicolor, c’est un apport important en termes de business. Le groupe français escompte un un doublement du chiffre d’affaires de Technicolor dans son segment « Maison connectée » (près de 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires pro forma en 2014).

En parallèle, Technicolor et Cisco vont former un partenariat stratégique pour développer une prochaine génération de solutions en matière de technologies vidéo et très haut débit sous un angle Internet des objets (IoT en anglais).

« Chez Cisco, nous investissons en priorité dans notre stratégie de vidéo dans le cloud et nous nous associons à Technicolor pour positionner l’activité de terminaux domestiques », précise John Chambers, CEO de Cisco, cité dans le communiqué.

Le groupe américain affiche également des ambitions fortes dans les équipements réseaux à l’essor de l’Internet des objets. Avec ce deal, il laisse le soin à Technicolor de mieux aborder le segment « maison connecté » afin de mieux se concentrer sur son cœur de business télécoms.

Ces synergies pourraient avoir un impact social selon Reuters.

En unissant leur force pour mieux aborder le marché  » Connected Devices », les deux parties reconnaissent que le rapprochement est susceptible d’entraîner une réduction d’effectifs : entre 200 et 300 postes du côté de Technicolor (sur un effectif total de 1800 personnes) et 700 postes du côté de Cisco.

Résultats : Ca remonte chez Technicolor

Sur le premier semestre 2015, Technicolor affiche un chiffre d’affaires global de 1,62 milliard d’euros (+,4% à taux courants mais -1,9% à taux constants).

Le résultat d’exploitation (EBITDA ajusté) se situe à 250 millions d’euros (soit 15,4% du CA). Le résultat net progresse également : de 27 millions d’euros, il passe à 48 millions d’euros.

Sur le premier semestre 2015, Technicolor affiche un chiffre d’affaires global de 1,62 milliard d’euros (+,4% à taux courants mais -1,9% à taux constants).

Le résultat d’exploitation (EBITDA ajusté) se situe à 250 millions d’euros (soit 15,4% du CA). Le résultat net progresse également : de 27 millions d’euros, il passe à 48 millions d’euros.

La dette financière brute en valeur nominale a dépassé le milliard d’euros à fin juin 2015 (+36 millions d’euros par rapport à 973 millions d’euros à fin 2014). Mais, dans le même temps, la dette financière nette en valeur nominale a diminué de 17 millions d’euros à 628 millions d’euros.

Technicolor affichait une trésorerie de 381 millions d’euros à la fin du premier semestre 2015 (+53 millions d’euros par rapport à fin 2014).

(Crédit photo illustration : Technicolor)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur