Malware museum : la petite galerie des horreurs virales

RisquesSécuritéVirus
malware-museum
2 18

Mikko Hypponen (expert sécurité IT, F-Secure) a monté un musée virtuel des virus des années 80 et 90. Des terreurs informatiques à (re)découvrir.

Nostalgie des virus d’antan ? Mikko Hypponen, Directeur de recherche de l’éditeur de solution de sécurité IT F-Secure (Finlande), vient d’ouvrir un musée virtuel du malware.

Avec l’appui d’Internet Archive pour l’hébergement, il expose un véritable catalogue vivant de virus qui ont sévi dans les années 80 et 90.

Il est accessible pour tous ceux qui veulent (re)découvrir les terreurs informatiques aux premières de l’informatique comme Flame.com, Hydra ou Mars. Au total, 78 virus sont pour l’instant recensés. Signe particulier : la plupart d’entre eux d’une petite animation en 8 bits lors d’une infection.

A travers le Malware Museum, il est possible de lancer un émulateur pour (re)découvrir – en toute quiétude – les méfaits des virus qui ont marqué l’histoire de l’informatique.

Les visiteurs pourront ainsi « refaire fleurir la feuille de cannabis du virus Coffshop , planer en regardant l’animation psychédélique de LSD.com ou avoir une céphalée ophtalmique en ouvrant le virus crash.com », énumère Silicon.fr.

Ce retour aux sources du malware est bénéfique pour comprendre l’évolution de la cybercriminalité. Dans les années 80 et 90, les virus avaient pour principale vocation la perturbation des PC. Aujourd’hui, des vers comme Stuxnet ont pu saboter des installations industrielles sensibles, des malware sont en mesure de subtiliser des millions de données personnelles, sans compter les ransomware qui prennent en otage les fichiers des PC ou l’ordinateur tout court.

Il y a une certaine affluence dans le Malware Museum pour son démarrage. Selon la BBC, la place virtuelle d’exposition recense plus de 100 000 visites, quatre jours après son ouverture.

Le malware favori de Mikko Hypponen ? Casino.

Assez joueur, ce virus : Il ré-initialise une partie essentielle du système de fichier de l’ordinateur , tout en gardant une copie des fichiers personnels qui sont transformés en jeton dans une partie de jackpot.

Bonne chance pour les récupérer.

(Photo illustration : Malware Example: Q TEQUIL.COM)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur