Mandich : retraite ou éjection ?

Cloud

Apple annonce le départ à la retraite de Mitch Mandich. Le vice-président chargé des ventes mondiales quittera les bureaux de l’Infinite Loop à la fin décembre. A 51 ans, Mitch Mandich entend passer plus de temps en famille. Ce départ marque la fin d’une époque : celle du retour aux bénéfices.

“Mitch a été un membre clé de l’équipe de gestion durant les trois dernières années, et il a conduit les efforts de vente avec vigueur et intégrité”, a indiqué Steve Jobs. “Mitch compte prendre sa retraite pour passer plus de temps en famille. Il nous manquera.” La firme de Cupertino cherche maintenant un remplaçant à Mitch Mandich. En attendant, c’est Tim Cook, le vice-président responsable des opérations, qui assumera les responsabilités de Mandich jusqu’à ce que son remplaçant soit nommé.

Ce départ, qui suit de près la désagréable annonce de bénéfices moins élevés que prévu, peut paraître correspondre à une “chasse aux sorcières”. Le calendrier suit de trop près l’annonce de l’abaissement des objectifs à atteindre pour ne pas avoir de relations. Nos confrères américains ont déjà cherché à savoir le lien qui pouvait exister entre ce départ et les récents événements, mais les porte-parole d’Apple n’ont pas fait de commentaire permettant de le confirmer.

De là à “charger” Mitch Mandich pour les erreurs passées, il y a un pas qu’il s’agit de ne pas franchir. Mais il est clair que c’est son siège qui était le plus propice à l’éjection, compte tenu de l’échec marketing et commercial qu’Apple a connu ce dernier trimestre. Un échec tout relatif, comme nous avons déjà eu l’occasion de le souligner. Mais le fait est que le calendrier de lancement des nouveaux modèles et l’offre marketing réalisée par Apple ne correspondaient pas aux attentes du marché (voir édition du 9 octobre 2000).

C’est Tim Cook qui prendra donc la relève jusqu’à ce que quelqu’un vienne le relever. “Captain Logistic” assurera l’intérim, ce qui fera de lui le vice-président le plus puissant d’Apple durant cette période, car il aura la maîtrise des trois fonctions les plus cruciales de la firme et qui nécessitent une parfaite cohésion : les ventes, l’appui industriel et la distribution. Une drôle de responsabilité alors que s’annonce la périodes des fêtes…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur