Mandrakelinux en tête des distributions Linux pour les postes clients

Mobilité

En trois ans, la distribution de Mandrakesoft a conquis la première place, selon Desktoplinux.com. Aux dépens de Debian.

Mandrakelinux, première distribution Linux en nombre d’installations sur les machines de bureau? C’est ce qui ressort du palmarès 2004 dressé par Desktoplinux.com, un site dédié à la promotion de l’OS libre sur les ordinateurs clients. Mandrakelinux, rebaptisée Mandriva Linux depuis avril dernier, occupe 17,6 % des distributions Linux, juste devant SuSE (Novell) avec 17,5 % de part de marché. Les produits de Mandriva (ex-Mandrakesoft) et Novell sont suivis de RedHat et Debian (autour de 15 %). Linspire, la très médiatique distribution de l’éditeur homonyme, progresse mais ne dépasse pas les 5 %. Notons également que Gentoo double sa part de marché de 5 % en 2003 à 10 % en 2004.

Alors que Mandrake/Mandriva Linux gagne la première place tout en perdant des parts de marché (il occupait 19 % en 2003), Debian s’illustre par une mémorable chute de près de 20 points. La part de la distribution de l’organisation Software in the Public Interest (SPI) est passée de 34 % en 2003 à moins de 15 % en 2004. Mais la perte de parts de marché n’a rien d’alarmant selon Desktoplinux qui rappelle que Debian “est devenu la base de développement de nombreuses distributions, dont Knoppix, Libranet, Linspire, MEPIS, Ubuntu et Xandros, notamment”. En additionnant les parts de marché de chacune des distributions dérivées, Debian obtient plus de 21 % du gâteau.

Firefox en tête

Pour établir ces résultats, Desktoplinux a interrogé ses lecteurs. Plus de 3 800 internautes ont répondu. Si le site a mis en oeuvre les efforts nécessaires pour supprimer doublons et réponses erronées afin d’accroître la fiabilité de l’étude, il ne prétend pas refléter les résultats commerciaux des éditeurs cités. D’autant que “nous exerçons un contrôle minimal sur les réponses malhonnête”, préviennent les responsables du site. Néanmoins, l’étude, aussi légère soit-elle, offre un aperçu des tendances du secteur.

On y apprend notamment que l’environnement KDE confirme sa supériorité en passant de 44 à 61 % d’utilisateurs. Aux dépens de Gnome qui perd 6 points (de 27 à 21 %). Côté navigateur, Firefox s’est imposé en un rien de temps. Il frôle les 40 % de part de marché devant la suite Mozilla, Konqueror et Opera. Thunderbird, le client e-mail de la Fondation Mozilla, débarque directement à la troisième place (23 %) juste derrière Evolution et Kmail et devant… Mozilla.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur