Mandrakesoft renouvelle sa solution de clustering

Cloud

La nouvelle version de Mandrakelinux Clustering intègre désormais le noyau Linux 2.6 et supporte l’InfiniBand.

Mandrakesoft annonce la disponibilité d’une nouvelle version de Mandrakelinux Clustering. Près de trois ans séparent les deux versions. Cette application permet de gérer une architecture d’ordinateurs en grappes (clusters) qui vise à atteindre la puissance des super calculateurs à des coûts moindres. Les clusters sont essentiellement destinés aux industriels et laboratoires de recherches qui nécessitent d’énormes puissances de calcul. Récemment, Mandrakelinux Clustering a équipé le HPC1, premier centre de calcul européen ouvert par HP (voir édition du 31 janvier 2005).

La nouvelle version Mandrakelinux Clustering se distingue par deux mises à jour majeures : l’intégration du noyau (kernell) Linux 2.6; et le support d’InfiniBand. Rappelons que ce bus destiné à remplacer le bus PCI améliore les échanges de données entre les différents noeuds d’un environnement réseau (voir édition du 24 décembre 2002). Sa dernière version, la 1.2 présentée en septembre 2004 par l’InfiniBand Trade Association (IBTA), permet d’atteindre des débits de 120 Go/s contre 533 Mo/s avec le bus PCI. Surtout, InfiniBand n’intègre pas la notion de hiérarchisation des éléments connectés comme avec les bus série habituels (PCI, USB…) ce qui autorise la connexion quasi infinie de noeuds dans le réseau et permet de monter en puissance sans risquer les goulets d’étranglement. Enfin, Mandrakelinux Clustering supporte aussi bien les processeurs 64 bits Opteron d’AMD que les Xeon EM-64T d’Intel.

Déploiement en quelques minutes

Convaincu de la puissance des solutions de clustering, Mandrakesoft met en avant la facilité de gestion et de déploiement de son outil d’administration. Selon l’éditeur, Mandrakelinux Clustering “peut être installé rapidement en utilisant la technologie réseau PXE”. L’utilisation des outils Clusterscripts et Ka-deploy permettent un déploiement en “quelques minutes”. Et URPMI (le gestionnaire de logiciels et de dépendances de Mandrakelinux) “est fourni en version parallélisée afin de permettre les mises à jour logicielles simultanément sur tous les noeuds”, précise l’éditeur qui, comme d’habitude, accompagne son produit des services adéquats.

Signalons également qu’une interface graphique et un grand nombre d’outils d’administration facilitent l’utilisation de Mandrakelinux Clustering. Lequel offre aussi la possibilité d’utiliser deux interfaces réseau différentes afin de pouvoir distinguer le réseau d’administration du réseau de calcul. Facturée sur la base du nombre de noeuds déployés au sein du réseau de machines, la solution ? produit et support ? de clustering de Mandrakesoft est proposée à partir de 2 000 euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur