Mandriva Enterprise Server 5 mise sur la simplicité de son déploiement

Cloud

La version serveur de la distribution open source Mandriva Linux compte séduire les PME grâce à la facilité de son installation et de son administration.

Mandriva, l’éditeur européen des solutions Linux, lance officiellement sa solution serveur open source Mandriva Enterprise Server 5 (MES 5). Successeur de Corporate Server 4, sorti en 2006, MES 5 s’appuie sur une interface graphique simplifiée pour proposer aux administrateurs un panel d’outils faciles à déployer.

Destiné avant tout au PME qui ne dispose pas toujours d’une direction informatique, MES 5 se dote d’un Assistant d’Installation Serveur, qui aide à mettre plus rapidement en place l’ensemble des briques d’applications open source pré-configurées par Mandriva.

Pour une exploitation simplifiée de cette solution serveur, Mandriva Directory Server (MDS) permet de déléguer une partie de l’administration aux collaborateurs tout en mettant à disposition des utilisateurs “un comptoir de changement de mots de passe uniques indépendamment de la plateforme utilisée”. Complètement ouvert, MDS offre de développer à l’envi des modules complémentaires en fonction des tâches à effectuer.

L’éditeur de solutions Linux n’a pas oublié d’intégrer au sein de MES 5 des outils de virtualisation, comme l’hyperviseur Xen et KVM (Kernel-based Virtual Machine).

Avant d’acheter MES 5, les entreprises ont la possibilité de tester pendant un mois cette solution sous la forme d’une version d’essai, disponible en téléchargement. Commercialisé à moins de 300 euros avec une année de support technique, cette solution serveur open source est compatible avec les logiciels certifiés Linux Base Standard 4 (LBS4).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur