Mandriva finalise sa distribution Linux de printemps

Cloud

Centre multimédia, contrôle parental… La Mandriva Linux 2008 Spring s’intègre plus que jamais dans un environnement résidentiel.

Mandriva vient d’annoncer la livraison de sa nouvelle distribution Linux de printemps qui marque ainsi dix ans de développement (la première distribution Mandrake Linux a été créée le 23 juillet 1998 par Gaël Duval). Une centaine de nouveautés illustrent la Mandriva Linux 2008 Spring “qui la rendent à la fois plus rapide, plus facile à utiliser et plus puissante“, selon l’éditeur français. L’objectif étant d’attirer toujours plus d’utilisateurs, notamment issus du monde Windows.

Les améliorations sont d’abord visuelles. Simplifiée, l’interface utilisateur se veut plus accessible et intuitive qu’avec la précédente version. Comme par exemple un fond d’écran qui évolue au rythme des heures de la journée. La Spring 2008 (2008.1) s’enrichie ainsi d’un nouveau bureau et de nouveaux outils destinés aux usages familiaux.

A commencer par l’introduction d’un système de contrôle parental qui “identifie automatiquement tout contenu inconvenant avant d’autoriser l’accès à un site Web“. Autre application résidentielle, le centre multimédia Elisa apporte l’outillage nécessaire à la gestion et diffusion des contenus audiovisuels (photo, musique, vidéo) avec une interface et une ergonomie qui n’ont rien à envier au Media Center de Microsoft. Enfin, l’application Coherence assiste avantageusement l’utilisateur, même novice, dans le partage des fichiers en réseau (entre deux PC, avec une console de jeux ou encore une passerelle multimédia). Elisa pourra s’appuyer sur Codeina, l’outil d’installation des codec éventuellement absents du système.

Les téléphones Windows Mobile reconnus

Toujours dans l’idée de mieux répondre aux habitudes des utilisateurs de Windows, la Mandriva Linux 2008 Spring enrichit son support de synchronisation des téléphones mobiles avec les environnements KDE et Gnome. “La plupart des téléphones et PDA sous Windows Mobile sont reconnus, ainsi que les BlackBerry et les téléphones Nokia“, avance l’éditeur dans son communiqué. Enfin, les améliorations apportées au gestionnaire d’installation d’applications (on parle de “paquets” sous Linux) RPMdrake le rendent plus convivial.

La version KDE 3.5.9 constitue l’environnement de travail par défaut de la nouvelle Mandriva Linux. La version 4.0.3 (que Mandriva ne considère pas encore assez stable) reste cependant disponible pour test dans les dépôts officiels. Gnome 2.22 est également accessible à l’installation, tout comme Xfce 4.4.2 et nombre d’autres gestionnaires de bureau (IceWM, Fluxbox, EDE…).

Côté moteur, Spring 2008 s’appuie sur le noyau Linux 2.6.24.4 (qui intègre désormais l’application de sécurité AppArmor) complété des fonctionnalités audio ALSA (Advanced Linux Sound Architecture) 1.0.16. L’ensemble vise à assurer une compatibilité maximale avec la plupart des principales plates-formes matérielles en circulation. A titre d’exemple, la Spring 2008 s’installe parfaitement sur l’ultra mobile EEE PC 701 d’Asus.

3 millions de téléchargements

Parmi ses quelques 4100 applications qui accompagnent la distribution, Spring 2008 propose les désormais incontournables Mozilla Firefox, Thunderbird 2 et la suite bureautique OpenOffice 2.4. Sans oublier Compiz Fusion (0.7.2) pour profiter des animations 3D de l’interface graphique.

Mandriva Linux 2008 Spring est disponible en ligne et proposée en trois versions : la One, qui permet une utilisation sans installation à partir d’un CD, la Powerpack et ses drivers pour une compatibilité matérielle étendue, et la Free destinés aux puristes puisque livrée sans aucune application d’origine propriétaire. La version Powerpack est proposée à 59 euros le boîtier de deux DVD ou bien 69 euros avec le livret. Mandriva revendique aujourd’hui plus de 3 millions de téléchargements de ses différentes distributions.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur