Mandriva lance Pulse pour faciliter les migrations Linux en entreprise

Cloud

Ce nouvel outil de télédistribution en environnements hétérogènes confirme la stratégie grands comptes de l’éditeur.

Mandriva vient d’annoncer le lancement de Pulse, un nouveau produit dédié à la télédistribution. Aboutissement de 18 mois de travail, notamment en collaboration avec Dassault Aviation, le CEA ou le Crédit Agricole, Pulse se présente comme une solution de déploiement hétérogène sur un parc de postes en réseau qui vise à faciliter les migrations Linux en environnement hétérogène et la gestion des machines. “Pulse permet aux entreprises de définir leurs propres Linux, de les maintenir et de les gérer”, résume François Bancilhon, PDG de Mandriva.

Réalisé à partir de technologies propres à Mandriva et de nouveaux développements en langage Ruby (pour la console de supervision en mode Web, notamment), Pulse permet l’administration fine et flexible d’un ensemble de machine. Basé sur une technologie à agent, le système s’appuie sur le mode Pull (où les machines clientes viennent interroger un serveur plutôt que l’inverse). Un mode qui a, selon l’éditeur, permis de résoudre nombre de problèmes de mise à jour du Crédit Agricole. Pulse dispose de fonctionnalité de démarrage distant des machine et de procédures d’installation “nocturnes”.

Commercialisé sous licence GPL en mode projet

D’autre part, Pulse est entièrement open source et l’intégration d’un référentiel de RPM (les librairies des systèmes Linux) le rend ouvert aux autres distributions, dont Red Hat et Novell Suse. Selon François Bancilhon, Pulse est un produit unique dans le modèle libre. “Nous comptons bien être le leader open source sur la télédistribution”, soutient le PDG de Mandriva qui compte par ailleurs s’appuyer sur le soutien de la communauté du libre pour enrichir Pulse de services complémentaires (supervision de réseau, gestion d’inventaire, de parc, etc.).

L’éditeur compte s’appuyer sur des partenaires, SSII et SSLL certifiés Pulse, pour déployer sa solution. Mandriva les accompagnera en fournissant maintenance et conseil et en assurant le support de niveau 2 et 3. Les premières certifications sont en cours et devraient être validées dans les prochains mois avec un déploiement en priorité sur la France, puis le Brésil et les Etats-Unis. Dans le reste du monde par la suite. HP, avec qui Mandriva a tissé plusieurs relations commerciales et technologiques, “regarde comment l’intégrer à leur offre”, déclare le dirigeant.

Pulse est proposé en licence GPL en mode projet. Ce qui, selon Mandriva, permet de réduire le coût total de possession (TCO). Pour un projet de déploiement de 500 à 1 000 poste, François Bancilhon avance un budget de 30 à 100 000 euros. Maintenance et support inclus. “Mais le coût du déploiement se calcul au cas par cas”, insiste le dirigeant. Mandriva souhaite que Pulse représente, à terme, 60 à 70 % du chiffre d’affaire réalisé sur l’activité entreprise de la société. Pulse renforce la stratégie entreprises et grands comptes engagée par Mandriva ces trois dernières années.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur