Mandriva propose une version hybride Live et “installable” de Linux

Cloud

Mandriva One permettra à l’utilisateur de tester Mandriva Linux 2006 avant de l’installer sur son disque. Le tout à partir d’un CD unique.

Comme évoqué lors de l’annonce de ses résultats financiers (voir édition du 8 mars 2006), Mandriva présente aujourd’hui Mandriva One et Kiosk. Mandriva One est une distribution Linux qui peut s’utiliser en mode Live à partir d’un CD (ou DVD) ou bien être installée sur le disque dur comme n’importe quel OS.

Mandriva One innove à sa manière dans la mesure où jusqu’à présent il fallait choisir entre l’usage de Linux à partir du CD (le mode Live) mais qui ne permettait pas de sauvegarder les données (sauf à utiliser Mandriva Move, une clé USB dédiée à cet effet) ou bien installer la distribution sur le disque dur. Un choix que nombre d’utilisateurs habitués à Windows hésitent souvent à franchir. Avec Mandriva One, ils pourront désormais prendre le temps d’évaluer Mandriva Linux 2006 et de lancer l’installation de la distribution sur le disque quand ils se sentent “prêts”. “Une icône présente sur le bureau de l’ordinateur permet d’installer le système en quelques clics seulement”, précise l’éditeur.

Les membres du Club privilégiés

Et comme toute bonne distribution Linux, Mandriva One s’accompagne d’une pléthore d’applications indispensables à l’utilisation d’un système informatique : la suite bureautique OpenOffice.org, les navigateurs Firefox et Konkeror, l’éditeur d’image The Gimp, le gestionnaire de contacts Kontacts, etc.

Mandriva One sera téléchargeable gratuitement à partir du site de l’éditeur d’ici une quinzaine de jours pour les membres du Club Mandriva dans un premier temps. Trois semaines plus tard environ pour les autres. S’il est compréhensible que Mandriva réserve la primeur de ses nouveautés à ceux qui soutiennent ses activités, l’intérêt de leur proposer une distribution qu’ils sont déjà censés utiliser en temps que membre est plus surprenante. “Les membres du Club sont toujours friands de nouveautés”, justifie l’éditeur, “et cela peut être l’occasion pour certains de mettre leur système à jour.” Ou encore de graver des CD pour les distribuer dans leur entourage.

Pas de version boîte

De plus, les membres du Club bénéficieront des drivers nVidia et ATI développés par l’éditeur ainsi que d’applications propriétaires comme le lecteur Acrobat d’Adobe et l’application de téléphonie IP Skype (voir édition du 22 décembre 2005). Mandriva One sera disponible dans plus de 70 langues, annonce l’éditeur qui n’envisage pas pour le moment de distribution en boîte. “On fera tirer quelques milliers de CD pour les salons et autres événements”, concède François Bancilhon, le directeur général.

Parallèlement, Mandriva lance Kiosk, un nouveau service web de téléchargement qui simplifie l’acquisition de nouvelles applications et des mises à jour. Kiosk est une alternative à l’offre Club pour ceux qui ne souhaitent pas “s’engager” aux côtés de l’éditeur. Mais le modèle sera globalement le même puisqu’il reposera sur un abonnement annuel dont Mandriva n’a pas encore arrêté les tarifs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur