Many-eyes.com : la visualisation graphique pour mieux cerner l’information

Cloud

Ce service en ligne, sponsorisé par IBM, aspire à vulgariser un outil trop souvent réservé aux professionnels ou scientifiques.

Les représentations de données sous forme graphique, ou data visualization en anglais, ont longtemps été l’apanage de certains experts ou passionnés. Aujourd’hui, il est possible de créer son graphique interactif facilement et d’en faire profiter la blogosphère, grâce a des sites comme Many-eyes.com.

Inventé par deux scientifiques du Watson Research Center d’IBM, le site avait initialement pour objectif de faciliter le partage d’information au sein d’une communauté. Many-eyes est toujours en phase expérimentale, et la navigation s’en ressent. Malgré tout, il est possible d’avoir une idée du potentiel du site.

Le discours de Barack Obama se trouve par exemple sous forme de tag clouds, visualisation qui permet de voir les mots les plus employés par le candidat démocrate. Intéressant lorsqu’on peut le comparer au discours d’introduction de Sarah Palin, la nouvelle vice-présidente du parti républicain.

Le caractère patriotique de la candidate ressort avec des mots comme “country, USA, people, America”, tandis que le nuage de mots de Barack Obama met en relief son message d’unité et de chagement : “one, promise, great, country, next, moment, can”.

Cerner le flot d’information qui nous entoure

Many-eyes propose 16 différentes déclinaisons de visualisation: du fromage au diagrame en passant par l’arbre. Le graphique intitulé “fatalities” représente le nombre de morts par accidents de la route dans l’état du Michigan depuis 1940. Chaque année, jusqu’à 2007, est écrit avec une police plus ou moins épaisse en fonction du nombre de morts. On constate donc une tendance à la baisse depuis les années 70, sans avoir à disséquer les chiffres exacts.

Parce que beaucoup de données sont difficiles à interpréter, Many-eyes met gratuitement à disposition des outils pour comprendre le flot d’information qui nous entoure. Des internautes ont ainsi uploadé des livres entiers, afin de savoir quelles tournures de phrases étaient les plus employées ou quels mots étaient récurrents.

L’aspect partage est au centre de la philosophie du site. Les membres de Many-eyes peuvent copier l’url d’un graphique et le “coller” au sein de leur site ou blog. “La conversation générée par les données est extrêmement importante”, souligne Martin Wattenberg, l’un des fondateurs, qui ajoute vouloir rendre cette approche plus accessible au grand public.

“Le pouvoir d’Internet, c’est que tout le monde peut participer”, explique le professeur d’informatique Ben Schneiderman, qui se réjouit de la démocratisation apportée par Many-eyes. “Parfois, les données statiques sont difficiles a interpréter. Avec la visualisation graphique, on peut voir des choses auxquelles on ne s’attendait pas”, comme des récurrences, des tendances ou des discontinuités, indique-t-il.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur