Marché du PC : 2013 aura été une année noire

PCPoste de travailRégulationsSystèmes d'exploitation
idc-marche-pc-2013-previsions

Selon IDC, le marché mondial du PC aura connu un déclin sans précédent sur l’année 2013. Une stabilisation est toutefois attendue à moyen terme.

IDC est formel : le changement global de paradigme informatique au profit des tablettes et des smartphones aura eu, en 2013, un impact sans précédent sur le marché mondial du PC, qui devrait connaître, d’une année sur l’autre, une contraction sans précédent : -10,1%.

En dépit des signes de relance entrevus cet automne au Japon et aux États-Unis, le cabinet d’études évoque une morosité commune à toutes les régions géographiques et touchant notamment les pays émergents, particulièrement réceptifs vis-à-vis de l’offre de terminaux bon marché.

Malgré la variété de l’offre Windows 8, les enjeux sécuritaires liés à la fin du support de Windows XP (en avril 2014) et la mise en place – par les constructeurs – de nouvelles stratégies de distribution, il ne devrait s’écouler ‘que’ 314,2 millions de PC en 2013, contre 349,4 millions l’an passé.

A 135,6 millions d’unités, le segment desktop connaîtrait un recul moins important que ne le laissaient entendre les dernières estimations délivrées fin août par IDC.

L’ébranlement du marché se ressentirait surtout à travers le fort déclin des PC portables (environ -11%, à 178,6 millions d’unités).

Constaté depuis six trimestres, ce phénomène de ralentissement serait actuellement accentué par la transition vers des produits équipés de la dernière génération des puces Intel (Core-i ‘Haswell’ et Atom ‘Bay Trail’).

Il est toutefois question d’un déclin moins prononcé sur le segment professionnel, où certains acteurs établis de longue date maintiennent leur dynamique : Dell, HP, Lenovo, etc.

En outre, la fin du support de Windows XP est plus stratégique en entreprise, où les tablettes n’ont par ailleurs pas la même influence que dans la sphère domestique (illustration en France avec le dernier baromètre EBP-OpinionWay).

Pour autant, la tendance globale s’inverse par rapport aux dernières années. Signe que les consommateurs qui se seraient naguère tournés vers un laptop arbitrent désormais en faveur des tablettes.

A moyen terme, IDC anticipe une stagnation marquée par un léger tassement en 2014 (-3,8%), puis un rebond en 2015 et, en 2017, un marché d’environ 305 millions d’unités, soit le niveau de 2008.

Le cabinet maintient par ailleurs ses prévisions concernant les ventes de tablettes, qui “dépasseront celles des PC au 4e trimestre 2013“, comme le note l’analyste senior Jay Chou.

Il faudra néanmoins attendre 2015 pour assister à leur prise de pouvoir sur une année pleine (400 millions de tablettes contre 320 millions de PC).

Ces estimations s’inscrivent dans la lignée de celles émises par Canalys, qui estime qu’il se vendra, en 2014, presque autant de tablettes (285 millions) que de PC (296 millions).

idc-previsions-marche-pc-2013

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : savez-vous où se trouvent les géants du high-tech ?

Crédit illustration : Jut – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur