Marché IT : du double au simple pour les smartphones ?

MobilitéPCPoste de travailSmartphonesTablettes
gartner-smartphones-2016
1 5

Gartner estime que 2016 marquera la fin des croissances annuelles à deux chiffres pour les ventes mondiales de smartphones. Éphémère ou durable ?

Les croissances à deux chiffres pour les ventes mondiales de smartphones, c’est terminé cette année ?

Gartner répond par l’affirmative.

Le cabinet américain de recherche et de conseil évoque 1,522 milliard de smartphones vendus en 2016, soit 7 % de plus qu’en 2015. Un taux de croissance deux fois moins important que l’année précédente (14,4 %).

Ce ralentissement devrait s’illustrer sur les deux principaux marchés : la Chine (+ 0,7 %) et l’Amérique du Nord (États-Unis, Canada ; + 0,4 %).

Les pays à économie émergente continueraient à afficher une dynamique nettement positive, à l’image de l’Inde (+ 29 % et une croissance annuelle à deux chiffres au moins jusqu’en 2018), où les marques locales se distinguent, favorisées par l’évolution des taux de change.

Difficile d’éclipser les conditions économiques, qui concourent à un allongement du cycle de vie des smartphones : de deux ans et demi aujourd’hui, on passerait à près de trois ans en 2020 sur les marchés dits « matures ».

À en croire Gartner, la crise n’est pas seule responsable : les consommateurs se sont tout simplement aguerris, mesurant plus précisément le rythme et le niveau d’innovation des constructeurs… jusqu’à reporter leurs achats.

Ce phénomène se manifeste plus particulièrement en entrée de gamme, où de nombreux utilisateurs apprennent à se satisfaire du smartphone dont ils disposent, au point de rester dans la même échelle de prix lors du renouvellement. Ainsi 150 millions de personnes en Asie-Pacifique devraient-elles, d’ici à 2019, différer l’acquisition d’un smartphone en attendant un « meilleur rapport qualité-prix ».

Dans l’absolu, les indicateurs restent au vert pour les smartphones. Plus encore si on compare leur courbe de croissance à celle des PC : – 1,5 % en volume entre 2015 et 2016, à 284 millions d’unités.

Le mouvement d’adoption du 2-en-1 devrait se confirmer (+ 26,7 %, à 57 millions d’unités pour la catégorie « ultramobiles », dans laquelle Gartner inclut aussi le MacBook Pro) avec quelques pays plus avancés comme la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni, sans pour autant compenser le déclin du desktop (- 6,7 %, à 244 millions d’unités). L’association de Windows 10 et des puces Intel Skylake pourrait toutefois engager un retour à la croissance.

L’essor du 2-en-1 se fait aux dépens des tablettes : 188 millions d’unités en 2016, ce serait moins qu’en 2015 (195 millions). Si bien que tous segments confondus* (avec les PC et les téléphones mobiles), le marché IT mondial ne progresserait que de 0,6 %, à 2,416 milliards de terminaux vendus.

* À voir en complément, ce croisement de données Gartner et IDC qui a mis en évidence l’interdépendance des trois segments de marché.

Crédit photo : Syda Productions – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur