Marché IT : de l’hétérogénéité dans les « wearables »

Mobilité
wearables-t1-2016-idc
0 3

Le dernier pointage trimestriel d’IDC laisse transparaître un marché mondial des « wearables » en croissance, mais toujours en structuration.

Les ventes de « wearables » progressent, mais le marché mondial reste limité en volume, avec une grande hétérogénéité entre les différents segments de l’offre*.

C’est ce qui ressort du dernier pointage d’IDC.

Le cabinet d’études américain estime qu’au 1er trimestre 2016, il s’est écoulé 19,7 millions de produits entrant dans cette catégorie ; c’est-à-dire 67,2 % de plus qu’à la même période en 2015.

Les nombreux lancements commerciaux portés par les différents événements high-tech (CES, MWC…) ont penché dans la balance, au même titre que les baisses de prix faisant suite aux fêtes de fin d’année – notamment sur l’Apple Watch Sport.

Dans une moindre mesure, l’émergence de vêtements et de chaussures connectés a impulsé une certaine dynamique.

Mais on reste encore assez loin du marché des tablettes, qu’IDC évalue à 39,6 millions d’unités sur le trimestre (- 11,5 % d’une année sur l’autre). Même réflexion pour le PC (- 11,5 %, à 60,6 millions d’unités) et les smartphones (334,9 millions, soit + 0,2 %).

Dans l’absolu, on perçoit une stabilité au classement des constructeurs : le top 5 reste inchangé par rapport à celui publié pour l’ensemble de l’année 2015. Sauf que plus bas dans la hiérarchie, certains acteurs ont réduit la voilure, voire mis la clé sous la porte.

Fitbit garde la forme

Bénéficiant de son programme fitness à destination des entreprises, ainsi que de ses bracelets Alta et Blaze, Fitbit conserve les rênes avec des ventes en hausse de 25,4 % (4,8 millions de « wearables »). Mais sa part de marché recule de 8,1 points, à 24,5 %.

Ce repli est essentiellement dû à l’apparition, en troisième position au palmarès, d’Apple, qui s’arroge 7,5 % du marché avec 1,5 million de montres connectées – la firme de Cupertino n’était pas dans le classement il y a un an ; sa smartwatch n’était pas encore lancée.

La deuxième place est occupée par Xiaomi, qui la doit surtout à son succès sur le marché chinois avec le Mi Band, décliné en une version 1S dotée d’un capteur de rythme cardiaque : 3,7 millions de « wearables » écoulés (+ 41,8 %), c’est 22,4 % du marché (-3,4 points).

Au 4e rang, on trouve Garmin et ses produits spécialisés dans le domaine du sport : golf, fitness, course à pied, mais aussi cyclisme avec le dispositif d’affichage tête haute Varia Vision In-Sight Display. En comptant ses montres « classiques » agrémentées de fonctions de suivi de l’activité physique, l’entreprise américaine en est à 900 000 « wearables » (+ 27,8 %), soit 4,6 % du marché (- 1,5 point).

Grâce à sa montre Gear S2 à connectivité cellulaire, Samsung clôt le top 5 avec 700 000 « wearables », soit 3,6 % du marché. Une place partagée avec le Chinois BBK et ses « smartwatchs-téléphones » pour enfants, en tête desquelles le modèle Y02.

* Les ventes de montres connectées doublent sur un an, mais elles ne représentent encore que 20 % du marché, à 3,2 millions d’unités. Les wearables qu’IDC qualifie de « basiques » (les dispositifs tels que les casques de réalité virtuelle sont donc exclus) représentent 16,4 millions d’unités, en croissance de 65,1 % sur un an.

Crédit photo : JIPEN – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur