Marché mobile : les SMS explosent, les MVNO déçoivent et les clés 3G séduisent

Mobilité

Selon l’Arcep, la France comptait 58 millions de clients mobiles fin 2008. Mais les MVNO ne s’octroient que 5,1% de parts de marché.

Selon les derniers chiffres dévoilés par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), la France comptait 58,07 millions de clients mobiles au 31 décembre 2008. Le taux de pénétration est passé de 87,6% à 91,3% en un an.

Au cours du quatrième trimestre dernier, les opérateurs ont engrangé 1 671 000 nouveaux clients, ce qui correspond à une croissance trimestrielle de 3%, alors que celle-ci plafonnait à 4,7% à la même période en 2007.

Malgré l’arrivée encore cette année sur le marché français de nouveaux opérateurs alternatifs (U Mobile, Simyo, Simpleo) et la multiplication d’offres de plus en plus attractives, les MVNO peinent encore à convaincre.

Les opérateurs mobile virtuels représentaient, fin 2008, 5,1% du marché total de la téléphonie mobile, soit 2,89 millions d’abonnés. Il y a un an, cette part de marché s’élevait à 4,88%, et à 4,9% à la fin septembre 2008.

Selon le comité multi-sectoriel Libre Choix, qui compte parmi ses membres l’opérateur mobile Tele2 Mobile, ces performances décevantes s’expliquent par les conditions d’exploitation peu avantageuses qui sont imposées aux MVNO par les opérateurs historiques.

En juillet 2008, le Conseil de la concurrence avait alors rendu un avis soulignant que “du fait de la faible rivalité concurrentielle entre opérateurs de réseau, les MVNO, pour la plupart, n’ont obtenu que des conditions d’hébergement peu favorables au développement de leur activité”.

Les SMS et les clés 3G ont trouvé leur public

Fait remarquable révélé par l’Arcep : poussé par l’arrivée de nouveaux forfaits illimités, le trafic de SMS a pratiquement doublé d’une année sur l’autre. Le nombre de SMS envoyés a progressé de 96,2% fin 2008, pour atteindre les 11,5 millions sur cette période, contre 5,9 millions en 2007.

Les clés 3G font également de plus en plus d’adeptes : selon l’Arcep, à la fin 2008, elles ont séduit 986 800 clients, contre 700 000 à la fin du deuxième trimestre 2008, date de la première publication de l’Autorité concernant ce nouvel usage.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur