Marché du PC : une embellie contrastée

PCPoste de travailRégulations
marche-pc-t3-2014

Malgré quelques divergences dans leurs estimations respectives, Gartner et IDC s’accordent sur la fragilité du marché mondial du PC.

En dépit de l’effet Windows XP, de l’impulsion commerciale en période de rentrée, de l’attrait des consommateurs pour les terminaux hybrides et d’un tassement de la demande en tablettes numériques, le marché mondial du PC a poursuivi son déclin au 3e trimestre 2014.

Ce constat, Gartner et IDC le partagent dans leurs prévisionnels respectifs émis ce mercredi 8 octobre. Les deux cabinets d’analyse et de consulting estiment que le dynamisme des ventes en Amérique du Nord et en Europe de l’Ouest n’a pas suffi à compenser le ralentissement enregistré dans les pays émergents.

Pour Gartner, il s’est écoulé, du 1er juin au 30 septembre 2014, 79,4 millions de PC, soit 0,5 % de moins qu’il y a un an. IDC en reste à 78,5 millions de livraisons, c’est-à-dire – 1,7 % d’une année sur l’autre. Portée par le succès des ordinateurs portables grand public, la demande augmente aux Etats-Unis : + 4,3 % à 17,3 millions de machines selon IDC ; + 4,2 % avec 16,6 millions de ventes d’après Gartner.

Les estimations concordent sur la zone EMEA (Europe – Moyen-Orient – Afrique) : environ 24 millions de PC ont trouvé acquéreurs, contre 22 millions au 3e trimestre 2013. L’offre de netbooks low cost équipés du système d’exploitation Windows 8.1 with Bing n’y est pas étrangère, au même titre que les convertibles, qui rencontrent un certain succès auprès de ceux qui souhaitent renouveler leur tablette (le taux de pénétration atteint 40 % à 50 % selon Gartner).

La réalité est tout autre en Asie-Pacifique : aussi bien dans les canaux BtoC que dans les circuits BtoB, la demande baisse d’environ 5 %, à un peu plus de 26 millions d’unités. Et si le desktop progresse en Chine essentiellement à l’initiative du gouvernement, c’est le statu quo au Japon : comme depuis plusieurs trimestres, les ventes de PC déclinent. Lenovo passe en dessous des 900 000 unités, soit sa plus faible performance trimestrielle depuis fin 2012 au baromètre d’IDC.

Apple entre au Top 5… ou pas

Le constructeur chinois conserve toutefois la tête du marché. Tandis qu’IDC le crédite de 20% des parts (+ 2,3 points en un an, avec 15,7 millions de PC vendus), Gartner lui en concède 19,8% (+ 2,1 points, avec également 15,7 millions de machines). Ces petites différences trouvent leur explication dans les indices de mesures retenus par chacun des deux cabinets. Alors que Gartner inclut les tablettes Windows 8 sur architecture microprocesseur x86 et exclut les Chromebooks, c’est l’inverse chez IDC.

En deuxième position, on retrouve HP, avec 18,8% du marché selon IDC (+ 1,3 point, avec 14,7 millions de PC) et 17,9% selon Gartner (+ 0,8 point, avec 14,2 millions de PC). Le groupe américain reste leader en EMEA et aux Etats-Unis, profitant notamment d’une forte demande dans le secteur public.

Dell monte en puissance sur l’Asie-Pacifique et s’accroche à la troisième place : 13,3 % chez IDC (+ 1,4 point, à 10,4 millions de PC) et 12,8% chez Gartner (+ 1,2 point, à 10,2 millions d’unités). Au pied du podium, Acer connaît également une croissance de ses ventes, tout particulièrement grâce à son offre d’entrée de gamme : 8,4 % chez IDC (+ 1 point, avec 6,6 millions de machines) et 8,6 % chez Gartner (+ 0,7 point, avec 6,8 millions de livraisons).

C’est à la cinquième place que les choses se compliquent. Alors que Gartner indique Asus avec 5,8 millions de machines (7,3 % du marché), IDC annonce Apple avec 5 millions de ventes (6,3 % du marché). La firme de Cupertino bénéficie d’une solide présence aux Etats-Unis. Elle profite aussi des retraits successifs de Sony, Samsung et Toshiba, qui se sont successivement désengagés du marché en cette année charnière.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les technologies Apple ?

Crédit photo : Jurgen Ziewe – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur