Marché PC : la France ne fait pas exception au déclin

PCPoste de travail
gartner-pc-france-2016

Gartner établit, pour le marché français du PC, la même conclusion qu’aux échelles européenne et mondiale : les ventes ont baissé entre 2015 et 2016.

Associée au transfert de la bande des 700 MHz de l’audiovisuel vers les télécoms (dividende numérique), la généralisation de la TNT HD en France a entraîné un report des achats sur les téléviseurs, aux dépens des ventes de PC.

Ce constat, Gartner l’établissait à l’heure de boucler la transition, marquée par l’extinction, dans la nuit du 4 au 5 avril derniers, du signal MPEG2.

Les chiffres pour l’année 2016 s’en ressentent : il se serait écoulé 8,797 millions de PC* dans l’Hexagone, contre près de 9 millions en 2015 (- 1,9 %). Un recul moins importante qu’au Royaume-Uni (- 8,8 %), mais qui contraste avec la dynamique qu’affiche l’Allemagne (+ 4,3 %).

Grâce essentiellement au marché professionnel, HP atteint 26 % de part de marché (+ 1,6 point sur un an), avec 2,289 millions de PC au compteur (+ 4,7 %).

En dépit de son offensive commerciale dans les convertibles avec la marque Yoga, Lenovo accuse un repli, à 16,4 % du marché (- 0,2 point), avec 1,147 millions de machines (- 2,6 %).

Acer complète le podium avec 15,8 % du marché (+ 1 point), devant Acer (980 000 PC, pour une part en baisse de 0,7 point, à 11,1 %) et Dell (+ 4,2 % de ventes, à 897 000 PC, soit 10,2 % du marché).

Windows 10 et les convertibles

Les « autres constructeurs » ne captent plus que 20,4 % des volumes de ventes ; ils en détenaient 22,8 % sur l’année 2015.

Même conclusion en analysant les chiffres du 4e trimestre, sur lequel Lenovo affiche des indicateurs au vert (437 000 PC, soit 17 % du marché), tout comme HP (667 000 unités). À l’inverse, Asus est en perte de vitesse : 412 000 PC, pour 16,1 % du marché (- 1,4 point). Acer reste pour sa part dans le rouge, avec des ventes en baisse de 10,7 %. Dell le talonne, avec 10,4 % du marché.

Si volume global au 4e trimestre augmente légèrement d’une année sur l’autre (+ 0,3 %, à 2,567 millions d’unités), le segment professionnel y est pour beaucoup : 16 % de croissance, contre – 11 % dans les canaux commerciaux grand public. Difficile d’écarter de l’équation les renouvellements de parcs informatiques sous l’ère Windows 10.

Ce phénomène devrait, d’après Gartner, se poursuivre au 1er semestre 2017, accompagnant la stabilisation du marché. Sur le segment dit des « ultramobiles premium » (22 % du marché au 4e trimestre 2016), le basculement des détachables vers les convertibles pourrait s’accélérer.

* Ce qui représente tout juste un million de plus que ce que GfK communiquait… il y a dix ans. Les circuits BtoB captaient alors 43 % des ventes. Et les ordinateurs portables dépassaient pour la première fois le desktop, accompagnant l’arrivée du Wi-Fi dans les foyers français (à l’époque, 31 % de ceux connectés en haut débit).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur