Marché du PC : l’horizon s’assombrit sur le long terme

CloudGestion cloudMobilitéPCPoste de travailRégulationsTablettes

La relance économique et les initiatives des industriels ne suffiront pas, selon IDC, à stopper le déclin du marché mondial du PC.

Malgré l’embellie constatée dans certaines régions géographiques avec la fin de vie de Windows XP et les efforts consentis par les constructeurs pour adapter leur offre aux enjeux de la mobilité, le marché du PC poursuit son déclin.

Dans son baromètre réalisé en décembre, IDC anticipait déjà un léger tassement des ventes en 2014 (3,8%). Mais le cabinet d’études évoquait un rebond et 2015 et une stabilisation à moyen terme avec, à l’horizon 2017, un marché d’environ 305 millions d’unités, soit le niveau de 2008. Ses prévisions sont aujourd’hui plus pessimistes : 6% de contraction en 2014… et un recul jusqu’en 2018, avec systématiquement moins de 300 millions de ventes par an (plus exactement, de livraisons de machines aux revendeurs et grossistes).

Le dynamisme affiché au 1er trimestre par certains marchés “matures” d’Europe de l’Ouest n’a pas compensé la chute de la demande dans les pays émergents, tout particulièrement en Amérique latine. Le phénomène se fait ressentir chez les industriels, qui commencent à restructurer leurs activités (Samsung en est l’exemple), voire à s’en séparer (Sony et sa division PC Vaio).

Parmi les indicateurs positifs, la capacité des PC hybrides à séduire le public, les signes de relance économique dans certains zones du globe et le ralentissement progressif des ventes de tablettes, concurrencées par les smartphones à grand écran (“tabphones” ou “phablettes”). Quant à l’arrêt du support de Windows XP par Microsoft, il aura, selon IDC, un impact non négligeable pendant encore plusieurs mois. Les analystes d’IT Context ont déjà cerné une forte progression de la demande en entreprise, essentiellement sur le segment des ordinateurs de bureau.

Dans cette conjoncture, les Etats-Unis devraient rester, en volume comme en valeur, le premier marché au monde devant la Chine, ce au moins jusqu’en 2017. On ne pourra vraisemblablement pas en dire autant des pays émergents, où même les ordinateurs portables d’entrée de gamme – y compris les Chromebooks poussés par Google – rencontrent un succès commercial mitigé.

idc-pc-marches-emergents

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous des PC hybrides ?

Crédit illustration : Vladru – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur