Marché des PC : Lenovo ravit la deuxième place à Dell

MobilitéPCPoste de travail

Sur le marché mondial de PC, le troisième trimestre 2011 est marqué par une passation de pouvoir : si HP reste le plus important vendeur de PC au monde, Lenovo vient de subtiliser la deuxième place à Dell.

Le marché mondial du PC n’a pas connu d’embellie spectaculaire : tout juste une timide croissance de 3,2% sur le troisième trimestre 2011. Et pourtant, le constructeur chinois Lenovo a su dynamiser sa politique commerciale au point de bousculer l’ordre établi.

Fondée en 1984, Lenovo a acquis la branche PC d’IBM en 2005. Depuis lors, ses parts de marché n’ont cessé de croître.

Si Acer est le constructeur qui a vu ses parts de marché le plus reculer en 2011, selon une étude Gartner, Lenovo est passé à la troisième place au deuxième trimestre de cette année, devant Acer mais tout juste derrière Dell.

C’est une croissance insolente de 22,5% (entre fin juin 2010 et fin juin 2011) qui lui avait alors permis de se catapulter à cette troisième place.

Et fin septembre, selon Gatner, Lenovo est enfin devenu le dauphin de HP. Avec une part de marché mondial de 13,5% (+25.2% en un an), le constructeur chinois n’est qu’à 4,2 points de HP et déjà 1,9 point devant Dell.

Le marché des ventes de PC reste malgré tout morose, même si 91,8 millions d’ordinateurs ont été livrés aux revendeurs au troisième trimestre, soit seulement 3,2% de plus que l’an passé au même trimestre. Les prévisions initiales tablaient plutôt sur 5,1%.

D’aucuns expliquent ces ventes en berne par un intérêt croissant du grand public pour les tablettes et autres smartphones de plus en plus évolués et puissants.

Mais dans ce marché morose, Lenovo vient de coiffer la deuxième place à Dell. Selon Gartner, c’est une politique commerciale agressive sur les marchés professionnels et grand public qui explique la croissance de Lenovo. Ce sont les marchés japonais et européens qui ont le plus contribué à l’essor de la marque.

Et précisément, l’acquisition du constructeur de PC allemand Medion pour 465 millions d’euros et la joint venture formée avec le japonais NEC, sont à créditer au succès de la marque chinoise dans ces deux zones.

Reste que selon Michael Dell, la profitabilité de sa société dans le secteur des PC reste supérieure : “Notre compagnie livre peut-être moins de PC que Lenovo, mais notre chiffre d’affaires et nos bénéficies sont plus élevés parce que nous vendons des machines plus haut de gamme.

 

Crédit photo : Baurka – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur