Le marché des réseaux sans fil tient bon la barre

MobilitéRégulationsRéseauxWifi
WLAN WI-Fi IDC 2013

Porté par la mobilité d’entreprise, le marché des équipements WLAN est resté, au 1er trimestre 2013, sur la dynamique de croissance à deux chiffres qu’il connaît depuis maintenant trois ans au baromètre d’IDC.

Pour le treizième trimestre consécutif, le marché global des équipements WLAN a connu une croissance annuelle à deux chiffres (+12,5%), porté notamment par l’essor de la mobilité d’entreprise.

Cette démocratisation de l’informatique nomade, alliée à la multiplication des services connectés et des applications métiers optimisées pour la collaboration à distance, définit un cadre global favorable à l’adoption des réseaux sans fil.

Illustration au baromètre trimestriel d’IDC : si le segment grand public a généré des revenus en hausse de 6,2% d’une année à l’autre, l’activité BtoB connaît une progression plus forte : +19,3%.

Le dynamisme de la zone Asie-Pacifique (+36,7% en valeur) s’illustre par le cas de l’Indonésie, qui a quintuplé, d’une année à l’autre, ses investissements dans les réseaux sans fil, avec une enveloppe totale d’environ 15 millions de dollars.

L’activité BtoB est plus porteuse au Moyen-Orient et en Afrique (+25,1%), mais aussi en Amérique du Nord (+20%) et en Europe de l’Ouest (+19,8%).

Parmi les équipementiers, Cisco retrouve son taux de pénétration de fin 2010, avec 52,9% du marché des entreprises. Son chiffre d’affaires croît de 23,4% en un an.

Aruba se maintient à la 2e place avec 10,5% du secteur, devant HP, dont la part reste stable, à 5,4%.

Vice-président Infrastructure réseau chez IDC, Rohit Mehra confirme l’essor du WLAN, mais note un ralentissement des déploiements d’infrastructures Wi-Fi vouées à désengorger les réseaux mobiles.

Il assure néanmoins que “la tendance à long terme est à la hausse de la demande chez les opérateurs télécoms et les fournisseurs de services managés“.

L’épanouissement du Wi-Fi laisse entrevoir des progrès en termes de débit, de portée ou encore de flexibilité à l’usage.

La technologie investira notamment l’Eurostar, à l’appui d’un investissement de 700 millions de livres (environ 850 millions d’euros).

En France, l’opérateur espagnol Gowex a pris en main le déploiement dans certaines gares ferroviaires, comme Saint-Charles à Marseille ou certaines stations du métropolitain et du RER parisiens.

Plusieurs compagnies aériennes (Air France-KLM, Delta Airlines…) ont manifesté leur intérêt pour le Wi-Fi jusqu’à en solliciter l’implémentation dans les appareils que leur livreront Airbus, Boeing et consorts.

La révolution est pressentie pour toucher le secteur de l’automobile, avec Audi comme pionnier, dans ses véhicules séries A4 et A5.

A terme, un conflit n’est pas exclu vis-à-vis des offres 3G/4G. D’autres dissensions pourraient animer les fabricants de matériel high-tech engagés sur la voie du 802.11ac (500 Mbit/s en liaison unique) et ceux qui promeuvent le Wi-Fi 802.11ad.

Objets Connectés

Image 1 of 6

HAPIFORK, la fourchette connectée
Conçue par Jacques LEPINE et Fabrice BOUTAIN, HAPIFORK est une fourchette équipée de capteurs, capable d'évaluer notre vitesse d'ingestion de la nourriture. Le but ? Tout simplement nous réapprendre à manger lentement, condition sine qua non à une bonne digestion ! Commercialisée environ 200 euros avec un programme de nutrition qui prendra la forme d'une application pour smartphone, HapiFork ne se limite pas au marché européen. Ses concepteurs sont en effet invités au Cosumer Electronic Show de Las Vegas au pays pour présenter cette fourchette connectée conçue en France. Une technologie slow food au pays des fast food ? Pour découvrir ce paradoxe, rendez vous sur : http://www.hapilabs.com/

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous tous les secrets du Wi-Fi ?

Crédit photo : file404 – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur