MariaDB lève des fonds avec une équipe de management remaniée

Bases de donnéesData-stockageEntrepriseLevées de fondsManagementNominations
mariadb-levee-fonds
2 1

MariaDB (ex-SkySQL) lève 9 millions de dollars. Les liens entre l’éditeur et la communauté soutenant la base de données open source sont raffermis.

MariaDB lève 9 millions de dollars auprès d’Intel Capital et and California Technology Ventures.

La nouvelle valorisation du fournisseur de solutions de bases de données open source n’est pas précisée.

Depuis la création de la société suédoise en 2010 (sous le nom de SkySQL avant la fusion avec MariaDB survenue en 2013), un montant global de 40 millions de dollars a été collecté (dont la moitié en un seul tour en octobre 2013).

Sur fond de financement frais, le top management de MariaDB change. Michael Howard prend les fonctions de CEO alors que son prédécesseur Patrik Sallner avait démissionné en juillet 2015.

michael-howard-CEO-MariaDB
Michael Howard, nouveau CEO de MariaDB

Auparavant, Michael Howard occupait des fonctions homologues chez C9 (CRM & analyse prédictive), mais aussi d’Ingrian Networks (protection des données) et d’OuterBay (gestion de cycles de vie d’applications et de bases de données).

Dans ses vies antérieures, ce manager chevronné a également endossé des fonctions de vice-président de la division Internet de Veritas et de l’entité entreposage de données d’Oracle.

Avec ces nouvelles attributions, Michael Howard devra booster la croissance de MariaDB dans le monde, tout en maintenant des liens étroits avec la communauté des utilisateurs de la base de données open source.

Une mission qui sera facilitée par la prise de fonction en parallèle de Michael « Monty » Widenius, créateur des bases de données open source MySQL et MariaDB, en qualité de CTO de la société.

Jusqu’ici, il disposait de fonctions similaires au sein de la Fondation MariaDB, une organisation à but non lucratif chargée de promouvoir l’écosystème de MariaDB.

MariaDB revendique plus de 9 millions d’utilisateurs dans le monde dans plus de 45 pays. Des marques comme HP, Wikipedia, Virgin Mobile ou Booking.com ont adopté cette solution de base de données open source.

Celle-ci est également devenue la base de données par défaut dans les distributions open source Red Hat et SUSE Linux mais aussi pour les serveurs IBM POWER8.

Des partenariats cloud ont été montés avec des acteurs comme Pivotal Cloud Foundry ou Rackspace.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur