Mariage de la carte à puce et du CRM

Mobilité

Gemplus, le numéro un mondial de la carte à puce, rachète SLP Infoware, le numéro un mondial ‘predicitive CRM’, la relation client prédictive. Cette acquisition ouvre des perspectives prometteuses à ces deux entreprises françaises qui ne cessent de compter leurs points communs sans perdre de vue leur complémentarité.

Fondée en 1989, SLP InfoWare est le leader mondial des solutions de gestion prédictive de relation client appelée aussi P-CRM pour “Predictive Customer Relationship Management”. Comme Gemplus, le leader mondial de la carte à puce qui annonce son intention de la racheter, la société réalise 95 % de son chiffre d’affaires à l’export. Soit environ 5,5 millions d’euros. Au travers de ses clients ? les opérateurs de téléphonie mobile Bouygues en France, Sonera en Finlande, Libertel en Hollande, Cellular One aux USA, Mobistar en Belgique et Singapour Telecom ? SLP Infoware prévoit le comportement de plus de 20 millions d’individus dans les secteurs des télécommunications, de l’e-commerce et de la banque. Jean Schmitt, PDG de SLP et inventeur de la P-CRM, explique simplement en quoi consiste l’expertise de sa société : “SLP sait prédire ce qu’un client va faire et à partir de là recommande, exécute et suit des campagnes marketing pour prévenir son désabonnement par exemple”. Selon Gemplus, le rachat de SLP lui permettra de compléter son offre auprès de ses clients parmi lesquels on trouvera aussi l’opérateur Sonera. Benoit Jouffrey, chef de projet de l’opération d’acquisition SLP chez Gemplus explique : “SLP InfoWare vient créer la dimension P-CRM qui manquait à Gemplus et apporte les points d’accès aux opérateurs qui ne sont pas forcément ceux que Gemplus pourrait avoir. Ce qui importe maintenant c’est de développer sa clientèle et son marché pour compléter notre offre” .

Sur le secteur des télécommunications, environ 25 % des abonnés auraient tendance à “churner”, c’est-à-dire à changer d’abonnement pour partir chez l’opérateur concurrent dans le jargon de ces experts. SLP se base sur des critères ? par exemple, le client possède un téléphone portable avec des cartes pré-payées ou il appelle certains numéros – pour identifier les infidèles et tenter d’influencer leur comportement. Les opérateurs clients de la plate-forme Churn/CPS (pour “Customer profiling system”) détectent les causes du désabonnement et passent à la CRM (relation client) nouvelle génération : proactive et non réactive comme par le passé avec les solutions de Datamining. Jean Schmitt explique qu’en devenant une division de Gemplus, SLP s’attaquera aux secteurs de la distribution et de la banque. Il résume : “En collaboration avec Gemplus, SLP travaille d’ailleurs à la conception de produits innovants liant intimement P-CRM et carte à puce. Cette acquisition est l’histoire de la rencontre d’une société qui sait gérer l’information ? en la stockant de façon sécurisée ? et d’une autre société qui sait l’exploiter en l’appliquant à la relation client.” Il ajoute que cette complémentarité technologique et d’affaires est d’autant plus frappante qu’il n’y a jamais de recouvrement entre les deux sociétés.

Pour en savoir plus :

* Gemplus

* SLP InfoWare


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur