Mark Zuckerberg au MWC : chiffrement, 5G et réalité virtuelle

4GGestion des talentsGestion réseauxLégislationManagementMobilitéRégulationsRéseaux
mark-zuckerberg-mwc-2016-ok
6 2

Le fondateur de Facebook soutient Apple face au FBI à propos du chiffrement. Il a aussi évoqué le potentiel de la 5G et de la réalité virtuelle.

Dans le débat sur le chiffrement, le fondateur de Facebook a choisi son camp. Mark Zuckerberg soutient Apple et Tim Cook.

Lors de sa session lundi soir au Mobile World Congress, il déclare « compatir » avec la firme de Cupertino, engagée dans un bras de fer avec FBI à propos de la confidentialité des données sur un iPhone que détenait un terroriste.

« Je ne pense pas que demander un backdoor [une porte dérobée, ndlr] dans le code sera efficace pour renforcer la sécurité ou que ce soit la bonne chose à faire », a déclaré mark Zuckerberg.

Cette position de principe est édictée au nom de la protection de la vie privée des utilisateurs de terminaux ou de services numériques, considère-t-il.

En parallèle, il a également évoqué les mesures prises pour stopper la diffusion des contenus faisant l’apologie du terrorisme.

mark-zuckerberg-facebook-mobile-world-congress
Mark Zuckerberg : le fondateur de Facebook est désormais un habitué du Mobile World Congress ( MWC) – crédit photo : Mobile World Congress

Lors de sa session MWC, Mark Zuckerberg a aussi estimé qu’il ne fallait pas négliger le challenge de connecter les 4 milliards d’individus sur la planète.

Un défi qu’il compte relever à travers l’initiative Internet.org lancé il y a trois ans…au Mobile World Congress justement.

Ce bouquet gratuit de services Web est disponible dans 38 pays, ce qui permet de toucher 19 millions de personnes.
« Je ne vois pas d’autres projets ayant un tel impact », estime le fondateur de Facebook.

Les opérateurs télécoms ont tout intérêt à le soutenir puisque, toujours selon Mark Zuckerberg, 50% des utilisateurs de ce service basique d’accès basculent assez rapidement vers une une offre data premium.

Il a évoqué un test de drones solaires équipés de laser afin de propager l’accès Internet dans des zones dépourvues de connexion. Il sera lancé courant 2016.

La 5G : un potentiel d’accès à partager

En abordant les perspectives de la 5G, le patron de Facebook a demandé aux parties prenantes dans les télécoms (opérateurs, équipementiers…) de dépasser la couverture des zones déjà connectées pour atteindre ceux qui sont dépourvus de moyens de connexions.

Selon la retranscription de la session par les organisateurs du MWC, il craint une nouvelle fracture dans le monde avec l’accès 5G.

Mark Zuckerberg apporte un début de réponse face à cette crainte. Il est fasciné par les questions d’infrastructure au point d’initier le Telecom Infra Project, visant à rapprocher les acteurs télécoms des problématiques d’efficacités de transferts de data à l’ère de la 5G.

Un sujet qui intéresse Facebook au plus haut point au regard du business généré à travers les déclinaisons mobiles du réseau social et des services associés (réalité virtuelle, visionnages de vidéos…).

Des groupes comme Nokia, Intel et Deutsche Telekom sont dans la boucle du Telecom Infra Project.

mark-zuckerberg-realite-virtuelle
Mark Zuckerberg : je marche seul dans la révolution de la réalité virtuelle (Crédit photo : Facebook)

La veille, Mark Zuckerberg avait fait sensation lors de la présentation des nouveautés Samsung (à commencer par la gamme Galaxy S7).

La photo (ci-contre) a fait le tour de la planète au regard du symbole.

Mark Zuckerberg avançant dans l’auditorium du MWC devant toute l’assistance équipée de casques de réalité virtuelle.

On parle d’une distribution de 5000 casques VR à cette occasion.

C’est cette révolution que Facebook veut mettre en marche à travers sa branche Oculus.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur