Marketing : LinkedIn pousse la collecte de leads par formulaires préremplis

CRMMarketingSocial Media
linkedin-formulaires

Pour faciliter la collecte de leads sur mobile, LinkedIn propose d’associer aux contenus sponsorisés des formulaires préremplis avec les infos de profil des utilisateurs.

Il y a du nouveau dans l’offre marketing de LinkedIn.

L’outil de création de campagnes s’enrichit d’une option destinée à faciliter la collecte de leads qualifiés.

Elle consiste à déclencher, lors d’un clic sur un contenu sponsorisé, l’ouverture d’un formulaire prérempli avec les informations de profil de l’utilisateur – qui peut alors soumettre instantanément l’ensemble.

Seules les campagnes réalisées dans l’application mobile LinkedIn seront concernées dans un premier temps. Et pour cause : la société affirme que 80 % des interactions avec les contenus sponsorisés ont lieu sur smartphone.

Le concept sera décliné sur desktop « dans quelques mois ». Il sera aussi transposé aux campagnes InMail « d’ici à la fin de l’année », sur le même modèle : après l’envoi du formulaire, un message de remerciement apparaît et l’utilisateur est redirigé.

En construction

Les possibilités d’interfaçage avec les outils marketing sont encore limitées : Driftrock et Zapier sont pris en charge, mais il faudra attendre pour Marketo, Oracle Eloqua ou encore Microsoft Dynamics 365. Reste la solution du téléchargement des listes de prospects au format CSV depuis le gestionnaire de campagnes.

Le suivi des conversions doit par ailleurs encore être implémenté, en complément aux possibilités de visualisation et de téléchargement des données d’analyse.

À en croire LinkedIn, 45 des 50 clients interrogés à la suite de la phase pilote affirment avoir dépassé leurs objectifs de CPL (coût par lead), avec des performances accrues par rapport aux campagnes « standard ».

Par défaut, le formulaire contient nom, prénom et adresse e-mail. Il est possible de récupérer jusqu’à 7 éléments (adresse, société, fonction, diplômes…), mais LinkedIn conseille de s’en tenir à « 3 ou 4 » pour optimiser le taux de réponse.

Mise à jour pour l’occasion, la foire aux question apporte quelques précisions sur le comportement dudit formulaire, qui, entre autres, n’apparaît pas lorsqu’un post sponsorisé est partagé de manière organique.

Depuis son passage dans le giron de Microsoft et sa sortie concomitante de Bourse, LinkedIn ne publie plus de résultats financiers. Sur le 3e trimestre 2016, les solutions marketing avaient représenté environ 18 % de ses revenus, à 175 millions de dollars, dont 64 % provenant des contenus sponsorisés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur