Marketing prédictif: Tinyclues et ses signaux implicites ont plu aux investisseurs

E-commerceMarketing
tinyclues-levee-fonds
3 99

Forte d’une expertise en big data prédictif, Tinyclues boucle un tour de table de 5 millions d’euros pour son développement à l’international.

Le potentiel du marketing prédictif a capté l’attention les investisseurs : Tinyclues vient de lever 5 millions d’euros pour accélérer son développement à l’international à partir de l’an prochain.

Qui suit cette start-up française fondée en 2010 par David Bessis, un chercheur en mathématique qui a exploré les jonctions entre le machine learning et le marketing digital ?

Le tour de table a été réalisé par Alven Capital en collaboration avec les fonds déjà présents dans le capital : ISAI et Elaia Partners.

Ces deux sociétés de capital-risque avaient bouclé un premier tour d’1,4 million avec Tinyclues dès novembre 2013.

Le big data prédictif permet d’affiner le ciblage et l’engagement client.

La détection de signaux implicites (« tiny clues » en anglais) dans ce sens remporte un franc succès auprès des e-commerçants : 3Suisses, Cdiscount, Fnac, France Billet, La Redoute, PriceMinister, RueduCommerce, Vente-privée.com, Sarenza, Vestiaire Collective et VeryChic.

La start-up du marketing prédictif, qui exploite une plateforme en mode SaaS (hébergé), s’engage même à « augmenter d’au moins 30% le revenu des campagnes CRM, tout en évitant de sur-solliciter la base clients ».

D’autres prestataires avancent dans le même sens de cette big data prédictif comme DataBerries qui vient de lever 1,7 million d’euros.

On retrouve d’ailleurs un actionnaire commun entre les deux start-up : ISAI, le fonds des Net-entrepreneurs.

(Crédit photo Twitter :  Ardavan Beigui, VP Sales de Tinyclues, au salon E-Commerce Paris 2015)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur