Marketplace : Afrimarket lève des fonds et change de profil

E-commerceEntrepriseLevées de fondsMarketingStart-up
afrimarket-levee-fonds

Initialement établi comme un service de transfert d’argent entre la France et l’Afrique, Afrimarket adopte de plus en plus un profil à la Amazon.

Afrimarket vient de boucler un financement de 10 millions d’euros qui va lui permettre d’accélérer le développement de sa marketplace de l’e-commerce, qui a vocation à briller dans la zone de l’Afrique de l’Ouest francophone.

Selon Les Echos, plusieurs nouveaux investisseurs ont été identifiés à l’occasion de ce tour de table : le fonds d’investissement britannique Global Innovation Fund et Proparco (filiale de l’Agence Française de Développement dédiée au secteur privé).

Plusieurs investisseurs individuels ont participé à la levée de fonds comme Olivier Mathiot (co-fondateur de PriceMinister), mais aussi Xavier Niel (Iliad/Free) et Jacques-Antoine Granjon (Vente-privée.com).

A travers sa branche d’investissement Digital Ventures dédiée aux start-up, Orange a également suivi dans ce nouveau tour de table après avoir injecté un million d’euros en janvier 2015.

Globalement, Afrimarket a levé environ 13 millions d’euros depuis la fondation de la start-up par Rania Belkahia (par ailleurs membre du Conseil national du numérique), Jérémy Stoss et François Sevaistre.

Initialement, la jeune pousse devait prospérer sur le segment du transfert d’argent à l’international en faisant la jonction entre les communautés africaines installées en France et leurs familles vivant en Afrique. A l’instar d’un Western Union.

La start-up semble désormais davantage parier sur un positionnement de marketplace marchande “à la Amazon” pour cibler des pays comme le Sénégal, le Cameroun, le Bénin, le Togo et bientôt le Mali et le Burkina Faso.

Parallèlement, signalons qu’Orange a également investi dans un autre groupe dédié à l’e-commerce et l’Afrique en avril 2016 : Africa Internet Group. Et ce, avec un pool d’acteurs commeAxa, Goldman Sachs, MTN Group, Millicom et Rocket Internet.

(Crédit photo : Afrimarket)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur