Maroc Telecom devrait quitter le giron Vivendi d’ici la fin de l’année

OpérateursRégulationsRéseaux
maroc-telecom-siege-vivendi-etilasat

Vivendi lance des négociations exclusives pour céder sa participation dans Maroc Telecom (53% du capital) à l’opérateur Etilasat (Emirats arabes unis).

Dans le cadre de sa stratégie de recentrage sur l’univers des médias au détriment des télécoms, Vivendi annonce qu’il est entré en négociation exclusive avec Etilasat pour la cession de sa participation dans Maroc Telecom (53%).

Fin avril, il restait deux prétendants sérieux : Ooredoo (Qatar) et Etilasat (Emirats arabes unis).

Pour renforcer son influence au Maghreb, Orange a aussi regardé le dossier mais n’a pas donné suite.

Avec cette cession jugée non stratégique, Vivendi compte récupérer 4,2 milliards d’euros en cash.

L’opération devrait être bouclée d’ici la fin de l’année selon le communiqué, “sous réserve de l’obtention des autorisations réglementaires requises au Maroc et dans les pays où Maroc Telecom est présent”.

Précisons que l’Etat marocain détient également une part de 30% dans Maroc Telecom.

Les résultats trimestriels de Maroc Telecom seront présentés le 25 juillet (tandis que le pointage semestriel du groupe Vivendi sera dévoilé le 29 août).

Parallèlement, Vivendi chercherait également à vendre deux autres actifs télécoms de poids dans son portefeuille : GVT (Brésil) et SFR (France).

——————–

Quiz : Connaissez-vous vraiment SFR ?

——————-

Credit photo : siège Maroc Telecom


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur