MassRoots vise l’IPO : t’en veux au Nasdaq ?

BourseCloudE-commerceEntrepriseMarketingStart-up
massroots-IPO-bourse
2 1

Aux Etats-Unis, la « marketplace communautaire » MassRoots dédiée aux consommateurs de cannabis veut lever des fonds à Wall Street.

Vous n’hallucinez pas : le cannabis veut faire son entrée au Nasdaq. MassRoots constitue à la fois une marketplace et un réseau social pour les consommateurs de cannabis (à vertu thérapautique et au-delà…) et produits dérivés.

La start-up, fondée à Denver en avril 2013, a déposé un dossier d’introduction en Bourse auprès de la SEC (autorité de régulation des marchés financiers aux Etats-Unis).

Son activité communautaire a pignon sur rue avec 775 000 membres revendiqués (pour y accéder, il faut avoir officiellement 21 ans) et 380 000 followers sur Instagram.

A travers MassRoots, les membres peuvent partager leur expérience, échanger leurs bons plans d’approvisionnement et de lieux de consommation. Tout en tenant informé de l’offre disponible et de la règlementation.

Les membres y partagent leurs expériences et s’informent sur l’offre et la réglementation.
Un sujet qui demeure sensible aux Etats-Unis (comme en France).

Dans une étude publiée fin 2015 dans la revue médicale américaine, la consommation de cannabis aux Etats-Unis a doublé en dix ans et trois utilisateurs sur dix, soit près de sept millions d’Américains, en abusent ou ont développé une accoutumance au « joint ».

Mais c’est un fait : 23 Etats ont légalisé sa consommation à des fins médicales. Quatre sont même allés plus loin en autorisant un usage récréatif (dont Washington DC). Mais la consommation demeure interdite au niveau fédéral, selon Le Nouvel Obs.

Qu’importe les nuances dans le tableau, selon MassRoots, on atteint le nirvana avec ce marché : 10 milliards de dollars à l’horizon 2018 (contre près de 1,5 milliard de dollars en 2013).

Donc, il est possible de faire du business légal avec le cannabis aux USA. Les investisseurs vont-ils suivre ? MassRoots souhaite lever jusqu’à 6,5 millions de dollars à Wall Street.

Depuis fin avril, la start-up est déjà cotée via la plateforme alternative boursière OTCQB, rappelle Forbes. Le titre sous le code mnémonique MSRT (rien à voir avec Malicious Software Removal Tool de Microsoft) vaut actuellement moins d’un dollar. La valorisation tournerait actuellement autour de 60 millions de dollars.

A fin 2015, MassRoots affiche un chiffre d’affaires de presque 214 000 dollars et une perte nette de…8 millions de dollars.

Le marché aiguise les appétits aux Etats-Unis : ainsi, le célèbre rappeur Snoop Dogg a ouvert une plateforme communautaire Merryjane.com dans le courant de l’automne 2015.

Rappelons qu’en France, le cannabis demeure un produit illicite malgré un débat sur la dépénalisation voire la légalisation qui vient d’être relancé par Jean-Marie Le Guen (secrétaire d’Etat aux relations avec le Parlement).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur