Matrix 3-D révolutionne la mémoire Flash

Cloud

Elle se veut aussi performante que la mémoire Flash tout en offrant les tarifs de la mémoire sur support magnétique ainsi que la compatibilité avec les formats actuels. Prometteuse, la 3-D Memory de Matrix s’annonce, avec son architecture 3D, comme une révolution dans l’histoire de la mémoire non volatile. Matrix annonce la production en masse pour 2002.

Matrix, start-up fondée en 1998 par d’anciens ingénieurs de Rambus notamment, vient d’annoncer la production prochaine de 3-D Memory, une mémoire non volatile basée sur la technologie dite “3D”. Alors que dans les mémoires traditionnelles, les informations sont enregistrées dans des cellules alignées sur une seule couche de silicium, Matrix prétend ?  deux brevets américains à l’appui ? avoir trouvé un moyen d’empiler verticalement les circuits électroniques. Sans entrer dans les détails techniques, cette nouvelle architecture offrirait un gain de place significatif selon Matrix, qui se garde bien de prétendre être le seul acteur de la technologie mais revendique la mise au point du procédé de production industrielle. Matrix lancera en 2002 la fabrication de ses premiers produits avec le fondeur taiwanais TSMC, lequel a d’ailleurs collaboré à la mise au point de la 3-D Memory.

Le gain de volume et l’usage d’un matériau courant pour la fabrication des semi-conducteurs, le CMOS (Complementary Metal-Oxide Semiconductors), entraînent une diminution significative des coûts de production. A tel point que Matrix avance que ses mémoires auront un prix si bas qu’elles pourront remplacer les pellicules argentiques 35 mm des appareils photo ou les cassettes audio. La société n’avance pas de chiffres mais compare le prix du mégaoctet de sa mémoire à celui de supports de masse comme les disques durs ou optiques. Trouvera-t-on bientôt des CompactFlash de 64 Mo à moins de 100 francs (15 euros) ? Possible.

Pour appareils nomades

Pour le moment, Matrix vise essentiellement le marché des boîtiers nomades comme les appareils photo et caméscopes numériques, les PDA, lecteurs MP3, etc. La start-up lorgne aussi sur le marché du stockage de masse en garantissant une conservation des données sur 100 ans. Tout aussi invérifiable que risqué mais toujours impressionnant à lire. Matrix précise que les produits issus de cette nouvelle génération de mémoires seront commercialisés sous des marques “connues et respectables“. SanDisk, CompactFlash, Toshiba, Nec et peut-être Sony pourraient donc commercialiser de la Matrix 3-D Memory.

Enfin, la Matrix 3-D Memory se veut compatible avec le type NAND, le plus couramment utilisé dans les mémoires Flash. Cela suppose que la mémoire Matrix pourra alimenter aussi la plupart des formats de cartes, CompactFlash comme SmartMedia mais aussi SD Card et MemoryStick. Matrix 3-D Memory sonnera-t-elle le glas de la mémoire Flash actuelle ? Réponse dans quelques mois.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur